L'entretien du jardin peut être une tâche contraignante pour les personnes qui manquent d'autonomie, de temps ou de compétences. Pour les petits travaux, des organismes proposent leur assistance. Sachez ver qui vous tourner...
Istock

Aide au jardinage : des solutions existent

Tondre sa pelouse, ramasser les feuilles mortes, tailler la haie… Ces opérations peuvent devenir complexes pour les personnes âgées ou celles en perte d’autonomie. Mais les services d’un jardinier professionnel s’avèrent parfois coûteux et ceux-ci se déplacent généralement pour des travaux plus importants. Quelques solutions existent néanmoins pour continuer à avoir un jardin entretenu. En tant que particuliers, vous avez la possibilité de recourir au chèque emploi service universel (Cesu). Cette solution permet d’employer de façon déclarée un particulier pour des prestations à domicile de services à la personne. Les mutuelles, Conseils départementaux et comités d’entreprises délivrent parfois des Cesu préfinancés, permettant d’avoir un chéquier à disposition pour ce type de services. Mais le choix du particulier à engager reste votre responsabilité. Vous pouvez par exemple vous orienter vers des services en ligne ou des applications de services entre particuliers. Celles-ci recensent les profils de personnes à proximité, qui mettent leurs compétences à disposition contre une faible rémunération. Mais les particuliers demandent généralement à emprunter votre propre matériel, et ces services ne vous permettent généralement pas de garder une régularité avec une même personne.

A lire aussi -Création d'un jardin : les erreurs à ne pas commettre 

Les solutions professionnelles et les aides

Si vous êtes à la recherche d’une assistance qualifiée et régulière, vous pouvez aussi vous diriger vers des organismes de services à la personne. Ceux-ci emploient des professionnels qualifiés qui apportent leur propre matériel et peuvent répondre à vos besoins d’entretien régulièrement. Vous payez le service à la tâche et le prestataire s’engage à tenir ses engagements auprès de vous. L’association ADMR peut notamment vous mettre en relation avec des organismes de services à la personne compétents près de chez vous. Ces structures présentent aussi un autre avantage: vous bénéficiez d'un crédit d'impôt de 50% des dépenses engagées, avec un plafond de 12000 euros par an. Si vous êtes dans une situation particulière, comme une perte d’autonomie reconnue, vous pouvez bénéficier d’aides au financement telles que l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). D’autres organismes, comme votre caisse de retraite ou La Banque Postale proposent aussi des solutions pour vous mettre en relation avec des organismes de service à la personne. Évaluez vos besoins pour vous diriger vers la solution la plus adaptée à votre profil et vos envies.

Trouvez la meilleure assurance pour votre animal de compagnie (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.