Créer un livret défiscalisé mieux rémunéré que le Livret A. C'est ce que propose une sénatrice pour financer la réindustrialisation de la France grâce à la sur-épargne des ménages, engrangée depuis le début de la crise sanitaire. Ce que l'on sait.
Epargne : vers un nouveau Livret A mieux rémunéré ?IllustrationIstock

Le "Livret de développement des territoires" viendra-t-il détrôner la place du Livret A, dans le cœur des Français ? La création de ce nouveau produit d’épargne, mieux rémunéré que l’un des placements préférés des ménages, est proposée par une sénatrice. Le texte est d’ailleurs examiné ce jeudi en séance publique au Sénat. Que prévoit-il ?

Nouveau Livret A : utiliser la sur-épargne pour financer la réindustrialisation du pays

On ne cesse de le répéter. Le magot accumulé par les foyers depuis le début de la crise sanitaire est colossal. Au total, plus de 110 milliards d’euros ont été économisés, majoritairement sur les comptes courants et le Livret A, pourtant peu rémunérateur (0,5% depuis le 1er février 2020). Selon les estimations de la Banque de France, cette sur-épargne, qui fascine autant qu’elle inquiète, pourrait atteindre 200 milliards d’euros d’ici la fin de l’année.

Pour inciter les Français à dépenser, les idées affluent : mise en place d’un impôt exceptionnel sur les hauts revenus, baisse temporaire de la TVA sur les secteurs, avantage fiscal sur les donations

La dernière proposition vient de Vanina Paoli-Gagin, sénatrice du groupe Les Indépendants. Elle préconise de créer un livret d’épargne défiscalisé pour financer le développement des territoires, grâce à une partie de cette sur-épargne, rapporte L’Opinion.

D’après l’article 1 du texte, chaque région serait amenée à fonder un fonds souverain de développement territorial  "chargé de coordonner les interventions financières des collectivités publiques en vue d’accomplir… des opérations de long terme en matière d’équilibre et d’égalité des territoires, d’implantation des différentes infrastructures d’intérêt régional, de désenclavement des territoires ruraux, d’habitat, de gestion économe de l’espace, d’intermodalité, de logistique et de développement des transports de personnes et de marchandises, de maîtrise et de valorisation de l’énergie, de lutte contre le changement climatique, de pollution de l’air, de protection et de restauration de la biodiversité, de prévention et de gestion des déchets et de développement des usages numériques".

Objectif : faire des Français des citoyens contributeurs. Taux, majoration… Quels seraient ces avantages ?

Vidéo : Investir dans un PEL, une bonne idée ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.