La protection de l'environnement est aujourd'hui une des préoccupations majeures des Français. Mais "penser vert", c'est aussi "construire vert".
jupiterimages

Agir : Construire en vert

L'habitat produit 25% des émissions de gaz à effet de serre et s'avère le secteur le plus gourmand en énergie : 45% de notre consommation totale devant l'industrie et les transports. Le respect des accords du protocole de Kyoto qui engage la France à diviser par quatre ses émissions de CO2 devient une urgente obligation !

Une maison bioclimatique va utiliser à son avantage le climat et l'environnement du lieu où elle est bâtie, composer avec ce dernier et non se battre contre lui. Les maisons traditionnelles de Provence par exemple sont construites le dos au mistral. Les clos masures du pays de Caux, sont abrités derrière leur talus de hêtres, véritables remparts contre les ardeurs du vent.

Savoir utiliser les bons matériaux

La maison écologique peut passer par le choix d'une énergie propre pour la chaleur ou l'électricité (éoliennes, solaire thermique ou photovoltaïque), par des moyens de contrôle sur l'eau (équipement à bas débit, récupération de l'eau de pluie) ou des matériaux, considérés comme sains, comme le chanvre pour l'isolation. Toutefois, il ne faut pas confondre matériaux naturels' et matériaux sains' : l'amiante est un matériau naturel mais il est loin d'être sain. Autre exemple, le lamellé-collé utilise du bois, mais aussi beaucoup de colle et n'est donc pas un matériau écologique.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.