7 fruits et légumes menacés par la sécheresse
La sécheresse et la canicules ont fortement affecté le secteur de l'agricultures. Aujourd'hui certains fruits et légumes voient leur qualité ainsi que leur quantité se détériorer ce qui pourrait mener à une hausse des prix voire, plus tard, à des pénuries.

"Plus d’une centaine de communes en France n’ont plus d’eau aujourd’hui". C’est ce qu’indiquait le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu le vendredi 5 août 2022. La sécheresse est belle et bien présente, et ses conséquences se ressentent sur l’ensemble du territoire.Vie quotidienne, agriculture, sport… Le manque d’eau et la chaleur persistante n’épargnent rien ni personne.

Pour certains chercheurs, cet événement n’est pas isolé et correspond en fait à une nouvelle réalité. "On est plus sur un aléa climatique tous les dix ans. Ces dernières années, tous les ans, un événement nouveau affecte l’agriculture.", explique Philippe Debaeke, directeur de recherche à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, à nos confrères du Huffington Post.

Sécheresse : quelles solutions pour l’avenir ?

Pour les agriculteurs et les professionnels du milieu, c’est l’inquiétude qui règne et il est nécessaire de trouver des solutions. Certaines ont déjà été envisagées, voire déjà mises en place, à l’image de la technique consistant à semer plus tôt. Pour la culture du maïs, c'est le cas depuis une dizaine d'années en France, et ce nouveau calendrier a même permis d’augmenter le rendement.

Seulement, cette astuce risque de ne pas être suffisante car, avec le réchauffement climatique et l’intensification des canicules chaque année, la demande en eau des cultures augmente pour compenser l’évaporation des feuilles. Et, en parallèle, la sécheresse use cette ressource, et il est donc nécessaire de trouver des solutions efficaces.

Certains fruits et légumes sont particulièrement affectés par la météo et ont vu leur quantité ainsi que leur qualité diminuer. Le prix de ces produits pourrait donc connaître une augmentation et ils pourraient même, à l’avenir, être sujet aux pénuries. Découvrez-les dans notre diaporama. 

La tomate

1/7
La tomate

La tomate est composée à 70% d’eau et elle est donc directement menacée par la sécheresse. A l’avenir, il n’est pas impossible que ce produit voie sa quantité diminuer, son prix augmenter et sa qualité se dégrader. 

L’olive noire

2/7
L’olive noire

La sécheresse aura aussi eu raison des olives et les oléiculteurs s’attendent à une récolte très faible. Il est donc fort probable que le prix de ce produit en soit affecté. 

La pomme de terre

3/7
La pomme de terre

Ce tubercule largement consommé en France, notamment sous la forme de frites, ressent lui aussi les effets de la sécheresse et les récoltes ne sont pas aussi qualitatives que les autres années. Les prix risquent donc d’en être impactés. 

Le maïs

4/7
Le maïs

Très gourmandes en eau, les cultures de maïs pourraient être affectées par la sécheresse et il ne serait donc pas étonnant que le prix du légume augmente. 

Voir la suite du diaporama

Le pruneau d’Agen

5/7
Le pruneau d’Agen

Dans un communiqué du Pruneau d’Agen IGP publié le 5 août 2022 et relayé par Fémina, il est écrit que "la filière du Pruneau d’Agen IGP s’attend à un volume de production 3 à 4 fois plus faible qu’une année moyenne". Mieux vaut donc s’attendre à une hausse des prix pour ce produit.

Le melon

6/7
Le melon

Avec la sécheresse, les cultures de melon commencent à diminuer et on pourrait bien se diriger vers une hausse des prix. 

Le raisin

7/7
Le raisin

Cette année, la sécheresse affecte aussi la qualité du raisin et les vendanges ont été retardées en raison du manque d’eau des cultures. Le raisin risque d’être de moins bonne qualité et disponible en moindre quantité mais son prix pourrait augmenter.