INTERVIEW. Avant de définir une date de départ et de liquider vos droits, renseignez-vous sur les spécificités de la dernière année de travail, qui pourraient vous faire perdre gros. Dominique Prévert, associé du cabinet Optimaretraite, dévoile quelques astuces pour tourner ces particularités à votre avantage.
Retraite : comment détourner les "pièges" de la dernière année de travail ?IllustrationIstock

"Dans tout dossier retraite, les enjeux financiers se trouvent dans les pièges à éviter et les opportunités à saisir. La législation est très complexe. Il peut donc y avoir des pertes et des manques à gagner. Il est ainsi primordial de bien les identifier, avant de liquider vos droits à la retraite. Car une décision prise au mauvais moment, va perdurer tout au long de votre retraite. C’est pourquoi il convient d’apporter une attention particulière sur la dernière année de travail", prévient Dominique Prévert, associé du cabinet Optimaretraite.

Dernière année de travail : "Pour vous protéger, intéressez-vous impérativement à la question"

En effet, l’année du départ à la retraite n’est pas similaire aux autres… Par exemple, le décompte des trimestres ne s’effectue pas de date à date à partir des trimestres travaillés, mais sur la base des cotisations prélevées sur vos salaires ou versées à votre caisse de retraite.

Rappelons que la validation de trimestres ne s’effectue pas en fonction du temps travaillé, mais selon la rémunération et les cotisations payées. "On valide un trimestre tous les 150 Smic horaires brut", détaille l’expert. "En 2021, le Smic horaire brut est fixé à 10,25 euros brut. Il convient donc de gagner 150 fois 10,25 euros, soit 1 537,50 euros brut soumis à cotisations sociales, pour valider un trimestre. Ainsi, pour valider 4 trimestres cette année, votre rémunération brute doit être égale à 600 fois le Smic horaire (150 x4), soit 6 150 euros brut", indique-t-il. "Si vous gagnez au moins 3150 euros par mois, vous aurez alors acquis vos 4 trimestres dès la fin février."

Or, concernant la dernière année, la règle est différente : vous ne pouvez pas valider plus de trimestres que de trimestres civils entiers écoulés. "Pour vous protéger, intéressez-vous impérativement à la question. Rien ne se fera seul. Informez-vous sur vos droits", préconise Dominique Prévert.

Comment déjouer cette spécificité ?

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Vidéo : Retraite : comment estimer le montant de votre pension ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.