Un récent projet de décret pourrait inquiéter de nombreux Français à l'approche de la retraite. Explications.
Retraite : ces 350 000 Français qui ont de quoi s'inquiéterIstock
Sommaire

Il faut se le dire : il y a là de quoi s’arracher les cheveux. En tout et pour tout 350 000 Françaises et Français qui pensaient cotiser pour leur retraite viennent d’apprendre que ce n’était peut-être pas le cas. Et c’est une situation qui dure, informe Capital. Depuis trois ans au moins. Toutes celles et ceux qui souhaitent donc rattraper le temps perdu devront sur-cotiser : c’est-à-dire payer davantage de cotisations sociales qu’ils n’auraient théoriquement du. Pire encore ! Ce n’est peut-être pas la moins bonne des deux nouvelles, poursuivent nos confrères.

C’est d’un récent projet de décret, relatif notamment aux cotisations sociales des auto-entrepreneurs, que le mensuel spécialisé en économie tire ses informations exclusives. D’un point de vue théorique, donc, rien n’est encore acté.

Retraite : à quelle mauvaise nouvelle devriez-vous attendre ?

En pratique, ce sont les auto-entrepreneurs exerçant en libéral qui ont le plus de raison de s’inquiéter après la publication de ce document. Ils font en effet l’objet de deux très mauvaises nouvelles. La Fédération nationale des auto-entrepreneurs s’est d’ailleurs indignée de cette situation mais en l’état actuel des choses, ni le ministère des Comptes publics, ni le Secrétariat d’Etat chargé des retraités n’ont répondu aux sollicitations des journalistes de Capital. Contactée, la Direction de la Sécurité sociale n’a pas non plus souhaité donner suite. Pour autant, force est de constater que ce projet de décret ne saurait interroger que les auto-entrepreneurs. Il soulève mécaniquement des questions beaucoup plus globales.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.