Si votre époux - ou ex-époux - est décédé, vous bénéficiez peut-être de la pension de réversion. Son versement peut-il vous être retiré en cas de remariage, ou simplement si vous refaites votre vie ? Découvrez les possibilités au cas par cas.
Pension de réversion : pouvez-vous continuer à la toucher si vous refaites votre vie ?IllustrationIstock

Après le décès de votre partenaire, il peut arriver que votre seule retraite ne suffise pas à couvrir vos dépenses. Si vous remplissez un certain nombre de conditions, vous pouvez ainsi bénéficier de la pension de réversion. Ce droit correspond à une "partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l'assuré décédé (salarié ou fonctionnaire)", selon le site officiel de l'administration française. Toutefois, pouvez-vous continuer à la recevoir si vous refaites votre vie avec quelqu'un ? Cela dépend de la nature de votre nouvelle relation, ainsi que du régime de retraite de votre conjoint défunt. 

En effet, Capital indique les différentes nuances selon lesquelles vous pouvez continuer ou non de toucher la pension de réversion. Ainsi, en cas de remariage, vous avez le droit à la réversion retraite de base seulement si votre conjoint défunt était salarié ou indépendant. S'il était fonctionnaire, vous n'en bénéficierez plus. En revanche, en cas de PACS ou de concubinage, il n'y a que si votre conjoint défunt était indépendant que vous pouvez continuer à bénéficier à la fois de la réversion retraite de base et la réversion complémentaire. S'il était salarié, vous ne pourrez toucher que la réversion retraite de base. Enfin, si votre conjoint défunt était fonctionnaire, vous pacsez ou vous mettre en concubinage vous retirera le droit à la pension de réversion. 

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de la pension de réversion ?

Remariage ou non, il faut remplir trois conditions pour recevoir la pension de réversion. Le groupe MACSF les a énumérées : 

  • Avoir été marié avec le partenaire décédé, quelle que soit la durée du mariage. La pension de réversion ne peut donc pas être accordée à celles et ceux qui étaient concubins ou pacsés.
  • Avoir plus de 55 ans.  Qu'il travaille encore ou reçoive sa propre pension de retraite, le conjoint devra attendre cet âge-là avant de demander le versement de la pension de réversion. 
  • Ne pas dépasser les plafonds de ressources.  Selon les données de 2020, les ressources d'une personne seule ne devront donc pas dépasser 21 112 euros, et 33 779,20 euros pour un couple.
Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.