Investissement locatif, achat de résidence principale ou secondaire… Existe-t-il un meilleur moment pour emprunter ? Quid de l'âge maximal ? Le point.
Immobilier : quel est l’âge idéal pour emprunter ? IllustrationIstock
Sommaire

Les chances d’octroi d’un crédit immobilier fluctuent-t-elles en fonction de votre âge ? La réponse est oui. En effet, l'âge n'influence certes pas le barème du crédit, mais il peut faire évoluer le pourcentage de l'assurance de prêt. D’autre part, le durcissement des conditions d’octroi de prêt immobilier et la baisse des taux d’usure - taux maximum auquel il est possible d’emprunter - constituent un vrai frein à l’accès au crédit des séniors. D’ailleurs, "seulement 3% des emprunteurs dépassent actuellement l’âge de 60 ans", indiquait le réseau de courtage en prêt Vousfinancer, dans une étude réalisée en 2021. Cela se justifie par le passage à l’âge de la retraite, durant laquelle la chute des revenus "peut aller de 15 à 40 % selon les cas".

Immobilier : jusqu’à quel âge pouvez-vous obtenir un crédit ?

S’il n’existe pas d’âge maximal pour acquérir un bien immobilier, les établissements bancaires restent frileux lorsque le risque de décès avant le terme du crédit est trop élevé.

En règle générale, les banques acceptent les souscriptions de crédit jusqu’à 65, voire 70 ans. Au-delà, la tâche se complique. L’apport demandé sera bien plus important et la durée de remboursement proposée beaucoup plus courte. Après 75 ans, les chances d’obtenir un prêt immobilier sont quasiment nulle, rapporte le site spécialisé Radins.com.

Cela signifie-t-il pour autant qu’il existe un âge idéal pour emprunter à la banque en vue d’un investissement immobilier ? Quelles sont les différences quant aux modalités en fonction de l’âge de l’emprunteur ?

Crédit immobilier : les avantages certains d’emprunter jeune

Officiellement, il n’y a pas d’âge idéal pour un emprunt immobilier. En revanche, souscrire un prêt immobilier lorsqu’on est jeune peut être avantageux, notamment en termes de durée. Vous pouvez en effet faire courir votre prêt sur une longue période (25 ans et plus), afin de réduire au maximum vos mensualités de crédit.

Autre point non négligeable, en empruntant jeune (jusqu’à 30 ou 35 ans en moyenne), vous pouvez financer votre bien durant votre carrière.Vous n’aurez ainsi plus rien à rembourser une fois la retraite atteinte. Cela permettra de compenser tout ou une partie de votre perte de revenus, à la liquidation de vos droits.

Si vous finissez votre crédit avant d’atteindre l’âge de la retraite, vous pourrez aussi par exemple placer la somme correspondant à votre prêt sur un produit bancaire (livret, assurance vie, PER) afin de vous constituer un bon complément retraite.

Qu’en est-il après 50 ans ?

Crédit immobilier : des durées plus courtes après 50 ans

Après 50 ans, vous n’aurez malheureusement pas toujours la possibilité d’emprunter sur 25 ans. Vos mensualités seront donc plus élevées et vont alors automatiquement augmenter votre taux d’endettement. Ce dernier qui ne doit pas dépasser 35%. Votre projet immobilier pourrait ainsi être ébranlé.

S’il n’existe pas d’âge idéal à proprement parler pour emprunter, mieux vaut s’y prendre le plus tôt possible. Vous pourrez ainsi vous constituer un patrimoine, sans gros efforts financiers, en profitant de l’effet de levier.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.