Guerre en Ukraine, inflation, météo… Cette année, les producteurs de fruits n'ont pas été épargnés par l'actualité. Autant de situations qui pourraient causer une pénurie de certains produits cet été. Découvrez quels fruits risquent de manquer sur vos étals.
Pénurie : quels fruits pourraient manquer cet été ?

En salade, en jus ou en sorbet… Difficile de passer un été sans profiter de délicieux fruits de saison. Cette année, la crise sanitaire n’a pas impacté la production. Pourtant, il sera peut-être difficile de trouver certains fruits sur les étals de votre marché préféré dans les mois à venir.

La cause : les conditions météorologiques que l’Hexagone a connu au mois d’avril 2022. La vague de froid et de gel a fortement perturbé les productions françaises.

Pas d’inquiétude ! Après plusieurs semaines de flou, la saison estivale devrait tout de même être fruitée. "La présence des fruits devrait être globalement normale", affirme Raphaël Martinez, directeur de la Fédération des fruits et légumes d'Occitanie dans les colonnes de La Dépêche. "Il y a des manques importants, mais sur des produits un peu secondaires".

Si vous attendez les beaux jours pour déguster des fraises, des cerises ou encore des pommes, vous devriez être servis. En revanche, certains fruits risquent de manquer au moins une partie de la saison.

Dans le diaporama ci-dessous, découvrez ceux qui risquent de ne pas être disponibles dans les mêmes quantités que les années précédentes.

Pénurie de fruits : faut-il craindre une hausse des prix ?

Avec une offre plus faible que les années précédentes, faut-il s’attendre à des prix plus élevés ? La réponse est oui, mais dans une moindre mesure. Cette hausse des prix est inévitable compte tenu de la guerre en Ukraine et de cette période de forte inflation.

En effet, cette situation a provoqué une augmentation des coûts de production, ce qui devrait donc mener à une hausse des prix “modérée”, estime Raphaël Martinez. "Nous sentons bien que la capacité des consommateurs à payer tous les produits 10, 20, 30, 50% plus chers est limitée. Nous allons essayer de trouver un équilibre", ajoute–t-il dans les colonnes du quotidien local.

Abricots

1/5
Abricots

Les abricots risquent de manquer une bonne partie de la saison. S'ils ne devraient pas arriver sur les étals avant le 20 à 25 mai prochain, ils faudra tout de même attendre le mois d'août pour qu'ils soient disponible dans les quantités habituelles. 

Prunes

2/5
Prunes

Ces fruits qui devraient arriver à la fin de l'été (début septembre) risquent d'être concernés par une pénurie cette année. La cause : la vague de froid et de gel qui a particulièrement touché le sud-ouest de la France en avril 2022. 

Nectarines

3/5
Nectarines

Comme les abricots, les nectarines ne devraient pas manquer sur les étals pendant toute la durée de l'été. Elles devraient simplement connaitre un retard de quelques semaines. Elles devaient être pleinement disponible à compter de la deuxième quinzaine de juin. 

Raisins

4/5
Raisins

Ces fruits qui devraient arriver au milieu de l'été (mi-juillet) risquent d'être concernés par une pénurie cette année. 

Pêches

5/5
Pêches

À l'instar des nectarines, les pêches ne manqueront pas toute la saison estivale. Elles devraient être pleinement disponibles à partir de mi-juin. 

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.