Largement controversé, le compteur vert intelligent est encore, bien souvent, au centre de débats. Pourtant, selon Laurent Méric, porte-parole d'Enédis, "l'opinion publique a évolué favorablement". Les anti-Linky viennent d'ailleurs de perdre une nouvelle bataille.
Linky : mais au fait, qui est en train de gagner la guerre ?AFP

31 millions de foyers français sont désormais équipés du compteur Linky. Malgré les réserves, d’après Laurent Méric, porte-parole d’Enedis, "aujourd’hui, les controverses sont derrière nous. L’opinion publique a évolué favorablement et nous avons beaucoup de recul", a-t-il confié dans un entretien accordé à La Dépêche.

Les anti-Linky, continuent en revanche de mener le combat, en demandant le retrait du compteur intelligent. Si quelques batailles ont été remportées, les déconvenues sont plus nombreuses. D’ailleurs, après avoir été débouté par le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence en juillet 2019, un collectif de 300 opposants vient de subir une nouvelle défaite en appel. Comme le rapporte Capital, la cour d’appel d’Aix-en-Provence a en effet confirmé le jugement de première instance, dans un arrêt rendu le 18 mars 2021. Et ce, dans toutes ses dispositions.

Linky : quels étaient les faits reprochés ?

Non-respect du droit de la consommation, défaut de consentement à la pose des compteurs, pratiques commerciales trompeuses, violation du règlement du RGPD et du principe de précaution… Devant la justice, les accusations des plaignants étaient pourtant nombreuses.

Selon le magazine économique, qui a pu consulter la décision d’appel, le document contenait une "véritable litanie de griefs juridiques anti-linky". Ces plaintes semblent cependant ne pas avoir convaincu les magistrats aixois… Voici des extraits de leur jugement.

Vidéo : Linky : cette astuce lucrative d'EDF pour vous faire installer le compteur

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.