Vous avez opté pour l'option heures pleines / heures creuses après l'installation de votre compteur Linky ? Attention à ce changement.
Compteur Linky : ce qui change pour les heures creusesIllustrationAFP

Face à l’explosion des prix de l’énergie, les Français usent de différentes stratégies. Pour réaliser des économies, certains choisissent l’option heures pleines heures creuses (HP/HC), proposée par certains fournisseurs. Ce type de contrat - favorable selon Enedis aux familles  chauffées à l'électricité vivant dans plus de 80m2 et disposant d'un ballon d'eau chaude - permet de profiter d'un tarif préférentiel du kWh à des plages horaires précises de la journée. Pour connaître les horaires des heures pleines (qui durent 16 heures) et des heures creuses (période de 8 heures), référez-vous à la première page de votre facture.

Les plages d'heures creuses sont réparties sur les moments de la journée où la consommation d'électricité est la plus faible. Soit, souvent la nuit, entre 22 h et 6h. Si ces horaires peuvent varier d’un foyer à un autre, changent-ils avec l’installation d’un compteur Linky ?

Compteur Linky : de nouvelles plages horaires possibles

Vous disposiez déjà d’un contrat HP/HC avant l’installation du nouveau compteur intelligent Linky ? Vos heures creuses ne sont alors pas modifiées. Cependant, si vous avez opté pour cette offre après l'installation du boîtier vert, Enedis vous attribue de nouvelles plages, aléatoirement. Il en va de même lorsqu’il s’agit d’une mise en service dans un logement neuf ou à la suite d’un déménagement.

Afin de connaître vos nouvelles plages d'heures creuses, vous pouvez contacter votre fournisseur d’électricité ou consulter votre facture.

Il existe d’ailleurs des offres spéciales Linky, qui permettent d'élargir les plages d’heures creuses à tarif réduit ou d'accentuer la réduction de prix.

Des risques liés au compteur Linky ?

En dépit de véritables avantages liés à la réduction des coûts, le compteur Linky n'échappe pas à la controverse et aux contestations. Présenté comme une alternative de "nouvelle génération", il inquiète toutefois les utilisateurs des risques consécutifs à la production d'ondes électromagnétiques. Ainsi, les champs des radiofréquences sont classés dans la liste des "peut-être cancérogènes" (classification 2B) par le Centre International de Recherche sur le Cancer.

En réponse, Enedis a affirmé que son compteur Linky ne présentait aucun danger pour la santé. Afin d'appuyer ses dires, il s'est basé sur les études réalisées par l'agence ANFR (Agence Nationale des Fréquences), qui ont relevé un trop faible niveau d'exposition pour établir sa dangerosité. Tout en rappelant que l'utilisation de la technologie CPL est également associée aux smartphones et au Wi-Fi, Enedis a tenu à rassurer ses utilisateurs sur l'innocuité de son compteur.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.