Nombreux sont les consommateurs à se ruer sur les offres promotionnelles du Black Friday. Coup d'envoi pour faire le plein de bonnes affaires ? Le 29 novembre 2019. Origines de cet événement, astuces pour repérer les bons plans, techniques pour déceler les faux rabais… Faisons le point.
IllustrationIstock

Chaque année, le Black Friday enregistre de nouveaux records. D’ailleurs, plus de 50 millions de transactions sur cartes bancaires ont été enregistrées sur la seule journée du vendredi 23 novembre 2018, contre 42,7 millions en 2017, d’après les informations de RTL.

Le Webloyalty Panel (regroupant 30 sites e-commerce français) a noté quant à lui une hausse de 34% du volume des ventes en ligne entre 2017 et 2018. Depuis le premier Blanck Friday en France en 2014, l'augmentation atteint même 347% !

L’événement est même devenu d’après les commerçants, "la semaine durant laquelle la France consomme le plus". En effet, cela dure à présent une semaine entière : du lundi précédent le Black Friday, jusqu’au Cyber Monday (réservé aux achats en ligne). Les remises allant jusqu’à 70% voire 80% sont idéales pour dénicher les cadeaux de Noël à moindre coût ou simplement pour se faire plaisir.

Une question se pose alors : à qui doit-on cet événement commercial, devenu incontournable ?

Black Friday 2019 : une tradition américaine

L’expression est apparue dans les années 1960 aux États-Unis. Le "vendredi noir", qui lance le coup d’envoi des achats de fin d’année au lendemain de la fête de Thanksgiving (4e jeudi de novembre), tire son nom d’une époque où les comptes étaient tenus à la main. Ils étaient en effet inscrits en rouge lorsqu’ils étaient déficitaires, et en noir dès qu’ils passaient en positif. Selon l’une des théories expliquant l’appellation, le Black Friday représente donc le jour de promotion où les commerces déficitaires sont "sortis du rouge".

Si le Black Friday concernait en premier lieu les commerces physiques aux États-Unis, depuis 2016, l’événement explose aussi en ligne (3 milliards de dollars d’achats en ligne soit 2,5 milliards d’euros).Ainsi, les commerçants et e-commerçants rivalisent d’offres promotionnelles pour booster leur chiffre d’affaires à quelques semaines des réveillons de fin d'année.

Comment cette tradition s’est-elle répandue en France ?

Black Friday 2019 : la France l’a définitivement adopté

Si le concept s’est démocratisé en France en 2013, il n’a véritablement explosé qu’en 2016. Contrairement aux soldes, où les produits sont déstockés, cette période permet d’acheter des produits neufs à des prix extrêmement compétitifs. Idéal pour les cadeaux Noël ! La popularité du Black Friday n’a donc cessé d’augmenter. Si, d’après un sondage YouGov pour Poulpéo, seuls 58% des Français indiquaient en avoir entendu parler en 2016, ils étaient 91% à le connaître en 2018. Panier moyen envisagé pour les 51% prêts à jouir de l'événement ? 245 euros.

Le commerce en ligne en a d’ailleurs largement profité. Sur l’année 2018, Webloyalty Panel précise que le Black Friday a été "le vendredi le plus prolifique de l’année en matière de ventes en ligne". Il a en effet enregistré +372% de vente par rapport à la moyenne des autres vendredis de l’année (et +287% par rapport au vendredi 16 novembre 2018, celui précédent le Black Friday).

Un jour spécial a ainsi était dédié au e-commerce: le Cyber Monday. Il intervient le lundi suivant le Black Friday. Cette année, la course aux bonnes affaires sera à son apogée le 29 novembre prochain.

Comment s'assurer en revanche d’effectuer des achats malins ? Et surtout, comment détecter les fausses promotions ?

Promotions sur Internet : ces conseils pour éviter les arnaquesPromotions sur Internet : ces conseils pour éviter les arnaquesLes achats en ligne ne s'avèrent pas toujours être des bons plans. Pour faire la chasse aux fausses promotions et déjouer ces pratiques commerciales déloyales, nous vous dévoilons quelques astuces. 

Black Friday 2019 : gare aux pratiques commerciales déloyales

Si cette période promotionnelle est la promesse de bons plans et d’achats futés, celle-ci n’est parfois qu’illusoire. En effet, des sites peu scrupuleux, n’hésitent pas à promouvoir de "fausses promos" pour booster les ventes. Un "prix cassé" n’est donc pas forcément synonyme de bonne affaire, ou de bonne qualité. Promotions factices, remises exceptionnelles…Voici les diverses manigances employées pour vous leurrer :

  • soldes au même prix de vente qu’avant le lancement
  • prix de référence revus à la hausse pour afficher un pourcentage promotionnel plus attractif
  • réductions exceptionnelles et limitées dans le temps qui se renouvellent pourtant tout au long de l’année

Il vous faudra ainsi redoubler de vigilance, pour ne pas vous faire happer.

Black Friday : nos conseils pour un shopping réussi

Avant d’acheter un produit soldé, prenez ces quelques précautions :

  • décidez de ce que vous voulez acheter et demandez-vous si vous en avez vraiment besoin : cela vous évitera tout achat compulsif.
  • faites en premier lieu des repérages et vérifiez les caractéristiques du bien : matériaux, composants, matière, technologie éventuelle utilisée… Le rapport qualité/prix doit être votre première observation.
  • comparez les remises : selon les commerces ou sites, les différences de prix peuvent être notables. Pour détecter les bonnes affaires, copiez et collez donc le nom de la référence remisée dans un moteur de recherche. Vous pourrez ainsi voir si d’autres magasins ou e-shops le proposent à des prix similaires ou plus ou moins intéressants ; et surtout, avec ou sans promotion affichée !
  • vous pouvez également utiliser des comparateurs de produits en ligne. Les prix y sont quotidiennement mis à jour.
  • surveillez les étiquettes : un prix trop bas doit vous alerter sur la véracité ou non des promotions ou sur une éventuelle contrefaçon.
  • renseignez-vous via les sites experts et consultez les avis consommateurs pour les achats en ligne : les forums de 60 millions de consommateurs ou UFC que Choisir pourront vous y aider.
  • enfin, si vous faites votre shopping sur Internet, jetez un œil aux mentions légales du site en question : nom et forme juridique, adresse postale, numéro de téléphone, adresse e-mail, service client… Ces éléments sont difficiles à trouver ? Ce n’est pas bon signe…

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Vidéo : Vente en ligne : ce site connu pourrait déjà vous avoir escroqué

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.