Nos astuces infaillibles pour payer moins cher au supermarchéIllustrationIstock
Réductions, promotions exceptionnelles, prix bas… Pour vous attirer, les supermarchés usent d'offres alléchantes et d'achalandage malin, pour vous pousser à toujours plus consommer. Si l'on n'y prête pas attention, le ticket de caisse peut très vite grimper. Voici quelques conseils pour économiser.
Sommaire

Comment réduire son ticket de caisse ?

Nombreux sont les consommateurs à se poser cette question. D’autant que les dépenses liées à l’alimentation pèsent environ 17% dans le budget des ménages français, selon l’Insee (données 2017). Soit 3 081 euros annuels en moyenne.

Si la loi "Agriculture et Alimentation" promulguée en novembre 2018 limite désormais les offres de réductions dans les supermarchés à 34% du prix d'origine, il existe d’autres moyens de minimiser votre facture. Outre le fait de comparer les prix entre les différents magasins, ou de choisir des marques discounts (parfois de moindre qualité), il est possible de se faire plaisir sans se ruiner.

Règle n°1 : faites vos courses au "drive" ou établissez une liste

Faire vos courses en ligne vous permettra de gagner du temps, mais aussi de l’argent. En plus de pouvoir comparer les prix des différents produits confortablement installés dans votre canapé, vous éviterez les achats inutiles et impulsifs, dans les allées des supermarchés.

Autre avantage ? Vous pourrez commander vos courses à l’avance et les retirer déjà emballées en voiture au "service drive" de votre supermarché.

Des bons de réduction sont généralement donnés lors de la première commande. Comme le note le site Radin Malin, Chronodrive propose 10 € de réduction pour 50 € d’achats, et Auchan Drive 8 €. Soit 18 € d’économie si vous utilisez les deux services à la suite.

D’autre part, si vous avez tendance à vous laisser tenter par des produits alléchants dans les rayons, mieux vaut préparer une liste de courses bien précise, sur l’application bloc-notes de votre téléphone ou simplement sur une feuille de papier.

Règle n°2 : préparez vos repas et fixez-vous un budget maximum

Vidéo du jour

Qu’avez-vous prévu de manger cette semaine ? Pour ne rien omettre sur votre liste de course, mieux vaut anticiper un minimum. Cela vous évitera de retourner x fois au magasin et de vous laisser tenter par tout autre chose.

Si vous travaillez, concocter vos repas vous reviendra beaucoup moins cher que d’acheter des plats ou salades préparés. Vous pourrez ainsi économiser vos tickets restaurants et les utiliser pour faire vos courses.

Fixez-vous également un budget mensuel : En plus de pouvoir anticiper les dépenses du mois, cette technique peut être économique et responsabilisante car elle constitue un objectif à ne pas dépasser.

Règle n°3 : comparez les prix au kilo et déjouez les fausses promos

Pour s’assurer de faire de bonnes affaires, la seule comparaison qui vaille est celle du prix au kilo. Cela vous permettra de réduire considérablement vos dépenses globales car le prix au kilo permet de confronter le prix de revient de chacun de vos repas.

Ne vous faîtes pas duper par l’emballage ! Si de manière générale, les gros volumes ont un prix au kilo plus faible que les petits volumes pour un même produit, les offres promettant des gros volumes ne sont pas toujours les plus avantageuses. Cela vaut d’autant plus pour les produits périssables. On n’y pense pas forcément au moment de l’achat mais le gâchis nous fait souvent perdre de l'argent.

Mieux vaut donc privilégier, si vous le pouvez, les aliments au détail.

Gare également aux prix affichés en tête de gondoles. Les "prix spéciaux" et autres "prix chocs" ne sont pas toujours plus économiques que les prix des produits similaires en rayon.

Règle n°4 : faîtes un tour au rayon "zéro-gâchis"

Le coin des bonnes affaires. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, de plus en plus de supermarchés y consacre un rayon "zéro-gaspi" sec et frais : viande, salade, yaourts, jambon, fromage, boîtes de conserves cabossées… De nombreux produits, proches de la date limite de consommation (1 à 2 jours avant), sont proposés de moins 30 à moins 50%. Une solution intéressante pour préparer le dîner du soir, avec des aliments de qualité, à moindre coût.

Règle n°5 : n’allez jamais au supermarché le ventre vide !

Effectuer vos courses en ayant faim est une très mauvaise idée ! C’est en effet le meilleur moyen de craquer pour des extras, souvent plus gras et plus sucrés.

Si vous ne voulez pas trop dépenser, mieux vaut donc prévoir de faire vos achats, après avoir mangé un bon repas.

Règle n°6 : utilisez vos cartes de fidélité

Toutes les grandes enseignes en proposent, alors, pourquoi s’en priver ?

Les cartes de fidélité vous permettent en effet d'accéder à des réductions et de cumuler du cashback lors de vos achats (principalement pour les produits de la marque distributeur du magasin). Cela peut être fort intéressant et vous faire gagner quelques euros, à condition, bien entendu, d’avoir toujours votre carte sur vous.

Pour régler le problème et ne plus perdre du temps à chercher la bonne carte dans votre portefeuille ou votre trousseau de clés, téléchargez une application qui permettra de toutes les regrouper sur votre téléphone : Stocard ou FidMe par exemple. Il vous suffira alors de passer l'écran de votre mobile sous le scanner lors de votre passage en caisse.

Vidéo du jour