Les billets de banque pourraient venir à manquer. Depuis fin février dernier, l'institution a activé la cellule de crise. Quelles en sont les raisons ? La pénurie pourra-t-elle être évitée ?
Allons-nous manquer d’argent liquide ? La Banque de France est en alerteIllustrationIstock

Après les produits de première nécessité, les Français vont-ils aussi se ruer sur le cash ? Telle pourrait être l’une des autres conséquences de l’inquiétude des citoyens, face à l’expansion du coronavirus. C’est d’ailleurs se que craignent les autorités, d’autant que l’épidémie ne cesse de progresser. Selon le dernier point épidémiologique du 13 mars à 20h, depuis le 24 janvier 2020, la France compte 3 661 cas de Coronavirus COVID-19 confirmés. Soit 800 nouveaux cas en 24h. 79 personnes en sont, pour l’heure, décédées, note le site Santé publique France.

Pendant que les rayons de certains supermarchés se vident, le CAC 40 s’effondre.

Billets de banque : la cellule de crise "fiduciaire" enclenchée

L’affaire est attentivement suivie par la Banque de France. D’après les informations de l’Expansion, l'institution a d’ailleurs activé sa cellule de crise "fiduciaire".

Celle-ci dépend d’un groupe piloté par la Banque de France et fondé en 2005, "Robustesse". Il regroupe l’ensemble des acteurs de la filière gérant l’argent liquide. Soit, les banques, les transporteurs de fonds et les commerçants. Ces derniers ont, quant à eux, activé leur plan de continuité d'activité (PCA). "Le but est d'éviter une rupture dans les services et l'approvisionnement", détaille une source participant aux échanges, au journal.

La Banque de France assure, elle, que "tout est sous contrôle". Vraiment ?

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Vidéo : Distributeur de billets : attention à cette technique de piratage !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.