Doucement, le froid s'installe à nouveau sur la France. Pire ! Une pénurie d'électricité est à craindre… Avec tout ce que cela implique en cas de nouveau Paris-Moscou.
lllustrationIstock

Pénurie d’électricité à venir : la France est elle concernée ?

Lundi dernier, la ministre belge de l’Energie, Marie-Christine Marghem, a évoqué le risque d’une pénurie d’électricité à échelle nationale cet hiver. Nos voisins belges pourraient donc manquer d’électricité dès novembre, en raison du report du redémarrage de plusieurs réacteurs nucléaires. Le pays doit d’ailleurs s’entretenir avec le secteur énergétique belge ainsi qu’avec les ministres des pays limitrophes, rapporte Le Figaro. Il s’agit "de maintenir une sécurité d’approvisionnement stable et suffisante", indique la ministre. Un drame qui pourrait bien frapper la France également.

A lire aussi: DPE : comment réaliser des économies d'énergie ?

"Le risque d’une pénurie d’électricité en France n’est évidemment pas à exclure. En situation de grand froid, nous atteignons d’ores et déjà la limite de notre capacité de production", confirme Stephan Silvestre, ingénieur en optique physique, docteur en sciences économiques, professeur à la Paris School of Business et membre de la chaire des risques énergétiques. Il est également le co-auteur de deux ouvrages sur le sujet de l’énergie : Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et Gaz naturel : la nouvelle donne ? (2016, PUF). "Dès les premières températures négatives, le risque de pénurie existe. Il est difficile d’en mesurer la probabilité avec exactitude toutefois, pour l’hiver prochain, la situation ne devrait pas être critique. Le danger demeure contenu entre 2 et 10% environ", poursuit l’ingénieur, qui n’exclut pas que régionalement, le risque soit "plus élevé".

Vidéo : Pénurie d'électricité cet hiver : serez-vous concerné ?