Si la majorité des tarifs bancaires sont stables ou en baisse en 2020, certains ont tout de même augmenté. L'UFC-Que Choisir dénonce par ailleurs l'illisibilité de ces tarifs pour les clients.
Tarifs bancaires : les frais qui augmentent en 2020Istock

Bonne ou mauvaise nouvelle pour les consommateurs ? Une majorité de tarifs bancaires sont à la baisse en 2020 et d’autres stables, mais certains augmentent tout de même, avertit le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), dans une étude publiée mercredi 26 février. Pour arriver à cette conclusion, l’instance de concertation a comparé 14 services standards proposés dans 109 établissements, dont 101 banques de réseau et huit banques en ligne, précise 20 Minutes, entre fin décembre 2019 et début janvier 2020. Résultat, six tarifs sont stables, deux restent gratuits, cinq sont en baisse mais trois augmentent. S’il s’agit plutôt d’une bonne nouvelle pour les clients, elle est tout de même à relativiser.

Tarifs bancaires 2020 : quels services vont coûter plus cher ?

Dans le détail, les hausses tarifaires les plus importantes concernent le virement occasionnel effectué en agence (+4,1%) et la tenue de compte (+3,17%). Les frais d’une carte de paiement internationale à débit immédiat ont connu une hausse de 0,8%. Comme l’explique Capital, ces différents frais ont augmenté dans près d’un quart des établissements observés par le CCSF alors qu’ils ne correspondent pas à un service rendu au client. Ils couvrent "le coût de la gestion informatique et humaine des comptes", ajoute Capital,  et s’élevaient à 20,05 euros en moyenne au début de l’année 2020.

Malgré l’augmentation de ces frais de tenue de compte, les consommateurs peuvent tout de même se réjouir, car d’autres services ont connu une baisse de leur coût. Il s’agit notamment des frais liés à la mise en place d’un mandat de prélèvement SEPA (-6,8%), qui enregistre la chute la plus importante. Comme l’explique 20 Minutes, les autres baisses sont plus marginales et concernent :

  • La fourniture d’une carte de paiement à débit systématique (-0,85%)
  • La cotisation à une offre d’assurance perte ou vol des moyens de paiement (-0,2%)
  • L’abonnement à des produits offrant des alertes sur la situation du compte par SMS (-0,1%)
  • La fourniture d’une carte de paiement internationale à débit différé (-0,1%)

Dans son rapport, le CCSF rappelle que, depuis le début de l’année 2020, les banques doivent respecter une directive européenne voulant harmoniser la dénomination des principaux services et frais bancaires des établissements. Le but ? Pouvoir les comparer d’un pays à l’autre. Pourtant, selon l’UFC-Que Choisir, les tarifs bancaires sont toujours illisibles en 2020.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Vidéo : La sécurité du chèque en banque

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.