Compte courant, cotisation de la carte, intérêts de crédits… Les frais mensuels peuvent se monter à plusieurs dizaines d'euros. Pourtant, certains peuvent être diminués. Voici comment.
Frais bancaires : ceux que vous pouvez négocierIllustrationIstock

Sachez utiliser votre marge de négociation. Sur le papier, les tarifs bancaires sont fixes. Or, en pratique, ils peuvent être modifiés, en fonction de votre interlocuteur, mais surtout, de votre profil. Si vous êtes considéré comme un bon client, ou si votre banque estime que vous avez du potentiel, un champ des possibles s’offre à vous. Sur quels critères se base d’ailleurs votre établissement bancaire pour évaluer votre profil ?

Comme l’explique à Moneyvox un conseiller bancaire d’une enseigne mutualiste, "un bon client, ce n'est pas uniquement quelqu'un qui a beaucoup d'argent. Peut aussi être considéré comme tel une personne qui, bien qu'ayant un petit salaire, détient plusieurs produits dans l'établissement : il assure son appartement et son auto dans la banque, il y ouvre des livrets pour ses enfants".

Qu’est-il alors possible de négocier ?

Frais bancaire : obtenez une réduction sur la cotisation de votre carte

Au sein des banques en ligne, les cartes bancaires sont souvent gratuites. C’est d’ailleurs ce produit qui est mis en avant pour attirer de nouveaux clients. Ce n’est en revanche pas le cas des banques traditionnelles, mais il reste possible d’obtenir une réduction de 30 à 50% durant un an.

Pour cela, il convient de mettre en avant votre capacité d'épargne importante. Vous pouvez également y transférer une partie de vos avoirs.

Certains conseillers avouent mêmes que certains clients ne paient aucuns frais bancaires, ni services. Et ce, toute l’année. Un autre concède avoir "rétrocédé 500 euros de frais sur quelques comptes courants". Il veille toutefois à ne pas le faire souvent, pour garder un principe d’équité. Existe-t-il par ailleurs vraiment ? 

Moment idéal pour négocier  : lors d’un changement de banque ou de l’ouverture d’un compte bancaire ou d’un compte joint. Vous pouvez en effet faire jouer la concurrence, en mettant en avant un écart de prix important et en demandant ainsi un geste commercial.

Concernant le compte joint, 7 banques sur 10 anticipent, dans leur brochure tarifaire, d’effectuer une réduction de 50% sur la cotisation de la seconde carte bancaire. Vous pouvez alors tenter une négociation plus agressive sur ce produit, tout comme sur la formule package.

Qu’en est-il des frais annexes au crédit immobilier ?

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Vidéo : Crédit immobilier : pouvez-vous renégocier votre dossier ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.