Certains contribuables font face à d'importantes difficultés financières. Parfois, ils peuvent même être fichés par la Banque de France. Mais qu'est-ce que cela signifie ?
Comment savoir si l'on est fiché par la Banque de France ?Istock
Sommaire

Aïe ! Vous voilà fiché(e) par la Banque de France. C’est une mauvaise nouvelle qui, bien régulièrement, s’avère durablement pesante pour quiconque en fait l’expérience. Elle résulte de difficultés financières ; lesquelles peuvent être soudaines et imprévues ou au contraire ancrées de longue date. Dans un cas comme dans l’autre, ce genre de situation a des ramifications importantes sur le quotidien des personnes concernées. Pour autant, toutes ne feront pas face aux mêmes cas de figure. Récapitulatif.

Rappelons d’abord, ainsi que le précise le magazine bimestriel Néon, qu’il existe différentes formes de fichage. Fondamentalement, être "fiché Banque de France" signifie qu’il existe un document à son nom dans les archives des instituts bancaires du pays. Cette fiche, puisque c’est bien de cela dont il est question, spécifie quelles démarches bancaires l’individu concerné n’est plus en droit d’engager.

Banque : que se passe-t-il quand on est fiché par la BDF ?

En tout et pour tout, trois organismes différents s’occupent des individus fichés par la Banque de France. Tout dépend, en effet, de la raison pour laquelle ces derniers ont été jugés à risque. 

  • Dans le cas le plus courant, poursuivent nos confrères, c’est le Fichier national d’incidents de remboursements des crédits aux particuliers (FICP) qui se penche sur la situation. Cela signifie qu’il y a eu un problème au moment du remboursement d’un crédit et cela se solde généralement par un interdit bancaire.
  • Autre scénario possible : un fichage bancaire au Fichier central des chèques (FCC). Il survient en cas de problème de paiement, notamment si des chèques sans provision ont été émis où si le plafond de carte bancaire a été dépassé. 
  • Enfin, c’est au Fichier national des chèques irréguliers (FNCI) qu’il revient de cataloguer les individus fichés au FCC.

Comment savoir si l’on est "fiché Banque de France" ?

En théorie, n’importe qui peut donc se retrouver "fiché Banque de France", observent nos confrères. En pratique, bien sûr, certaines populations s’avèrent autrement plus à risque que d’autres. C’est un problème sans doute moins courant chez les ménages aisés que chez les autres… Ceci étant dit, il est souvent assez simple de savoir si l’on appartient oui ou non au registre des personnes fichées par la BDF.

Et pour cause ! Il revient normalement à votre banquier de vous alerter : tout conseiller qui se respecte est en effet supposé prévenir ses clients de la création à venir d’un dossier de surendettement. Ceci étant, en cas de doute, il est toujours possible de s’adresser directement au FICP, soit par courrier, soit par téléphone ou alors en se rendant physiquement sur place.

Que peut-on faire quand on est fiché à la Banque de France ?

Malheureusement, le fichage à la Banque de France entraîne des conséquences parfois drastiques. Afin de limiter tout risque de surendettement, les Françaises et les Français fichés sont également frappés d’interdit bancaire : il leur faut donc se séparer de leur(s) éventuel(s) chéquier(s) ainsi que de toutes leurs possibles cartes de paiement. 

Ensuite, note encore Neonmag, il est indispensable de régulariser sa situation. Cela passe mécaniquement par le remboursement des dettes et crédits préalablement contractés. Gardez cependant à l’esprit que l’inscription au FICP n’est pas éternelle : elle ne dure que 7 ans.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.