Plusieurs automobilistes malchanceux. Un radar défectueux les a flashé alors qu'ils roulaient à la bonne vitesse.
IllustrationAFP

Un radar discriminant défectueux a flashé plusieurs automobilistes dans l'Hérault alors que ceux-ci ne s'étaient rendus coupables d'aucune infraction, révèle BFMTV. Le système permettant à l'appareil de distinguer voitures et camions était dysfonctionnel. Pourtant,  Le radar double-face était flambant neuf et venait juste d'être installé à cet emplacement. Il a été changé dès le lendemain.

Confondues avec des camions, certaines automobiles ont donc été flashées par le "radar fou" alors même que leurs conducteurs respectaient les limitations de vitesse. Les camions sont en effet soumis à une vitesse moindre sur les autoroutes. La police locale a confirmé que les contraventions ne seraient pas envoyées aux automobilistes.

En France, 75% des radars détruits ou endommagés

Outre les dysfonctionnements techniques, près de 75% des radars présents sur le territoire auraient été dégradés ou détruits par des automobilistes en colère, selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Ces dégradations, qui ont augmenté de 400% entre 2017 et 2018, sont liées à la mesure sur les 80km/h et à la crise des Gilets jaunes.

Pour réagir, l'état a mis en place une toute nouvelle génération de "radars tourelles", dont 400 ont été répartis sur l'ensemble du territoire français. Présentés comme ultramodernes, ces détecteurs automatiques ont été conçus pour pouvoir verbaliser les automobilistes ne respectant pas les distances de sécurité ou téléphonant au volant. A peine installés, ils commencent déjà à être détruits par les automobilistes.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Radars tourelles : à peine installés et déjà vandalisés

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.