Location de voiture entre particuliers : 6 pièges dont il faut se méfier
Pour partir en vacances à moindre coût, il est possible de louer une voiture de particulier à particulier. Pour vous prémunir de toute mauvaise surprise, voici 6 piège à éviter au moment de la location.

À l’approche de l’été, de nombreux Français ont déjà planifié leurs vacances. Les dates, la location, le trajet…Tout est déjà bouclé. Cette année encore, la voiture devrait être le moyen de transport utilisé par le plus grand nombre pour arriver à bon port.

Vous n’avez pas d’auto et vous n’avez pas réussi à trouver vos billets de train ou d’avion à moindre coût ? Tournez-vous vers les véhicules de location. Pour en obtenir un au meilleur prix, il est possible de louer entre particuliers. Cela vous coûtera 20% moins cher que de passer par un loueur traditionnel, estime l’UFC-Que Choisir.

En plus de faire des économies, les locations entre particuliers offrent de nombreux avantages :

  • Un gain de temps : plus besoin de faire plusieurs kilomètres pour trouver une enseigne, vous pouvez louer des véhicules juste à côté de chez vous en quelques minutes.
  • La flexibilité : entre particuliers, vous pouvez louer la voiture que pour une heure si vous le souhaitez. En plus vous pouvez convenir avec le propriétaire du lieu qui vous arrange pour récupérer la voiture mais aussi pour la rendre.
  • Le choix : contrairement aux loueurs professionnels, vous pourrez avoir accès à de nombreux modèles de voitures.

En revanche, les particuliers ne sont pas autorisés à louer tous types de véhicules.

Quel véhicule pouvez-vous louer ?

Dès lors que vous êtes titulaire d’un permis B, vous pouvez louer une voiture à un particulier, à condition que celle-ci soit titulaire d’une carte grise définitive et d’un contrôle technique à jour. En revanche, le prix de la location pour les jeunes conducteurs peut être plus élevé.

Attention, si vous décidez de passer par une plateforme, il existe de nombreux véhicules qui ne sont pas disponibles à la location. Voici la liste des dressée par serinitrip :

  • “les bus ;
  • les camping-cars ;
  • les camions ;
  • les deux-roues ;
  • les quads ;
  • les voitures sans permis ;
  • les voitures d’auto-école ;
  • les voitures de plus de 9 places ;
  • les voitures qui ne sont pas couvertes par une assurance auto annuelle.”

Soyez vigilant, une location entre particuliers peut vous exposer à différents risques. Dans le diaporama ci-dessous, retrouvez les 6 pièges à éviter.

Vérifier les informations de l'annonce

1/6
Vérifier les informations de l'annonce

Avant de louer une voiture à un particulier, assurez-vous que toutes les informations suivantes sont bien présentes sur l'annonce : 

- un descriptif complet du véhicule,

- le prix de la location, 

- la période de location.

Ne pas négliger l'état des lieux

2/6
Ne pas négliger l'état des lieux

L'état des lieux est une étape primordiale lors d'une location de voiture entre particuliers. Soyez très vigilant et vérifier la voiture sous tous ses angles. 

Ne louez pas sans contrat

3/6
Ne louez pas sans contrat

Un contrat de location doit obligatoirement être rédigé lorsque vous louez une voiture, même entre particuliers. Si ce n'est pas le cas, penchez-vous sur une autre annonce ! 

Voir la suite du diaporama

Méfiez-vous des forfait kilométrique

4/6
Méfiez-vous des forfait kilométrique

Lorsque vous louez une voiture entre particulier en passant par une plateforme dédiée, vous devez, en plus du véhicule, payer un forfait kilométrique.

Attention, si vous dépassez la distance parcourue autorisée lors de votre location, vous devrez payer un supplément. Faites donc bien attention au prix au kilomètre supplémentaire. 

Comparez les offres

5/6
Comparez les offres

Lorsque vous souhaitez louer une voiture entre particulier, il convient de ne pas sauter sur la première annonce venue. Pour obtenir la meilleure location en fonction de vos besoins, pensez à comparer les différentes offres. Ainsi, vous éviterez toute mésaventure. 

Méfiez-vous des frais supplémentaire

6/6
Méfiez-vous des frais supplémentaire

Que vous passiez par une plateforme ou non, vous devez lire votre contrat de location très attentivement.

Il peut comporter des frais supplémentaires "en cas de sinistre, de panne ou d’infraction (15 € en cas de P-V, par exemple) et les franchises sont élevées (autour de 1 000 €, avec possibilité de les réduire en souscrivant une option)", précise le site de l'UFC-Que Choisir.