Si le seul fait d’être involontairement privé d'emploi (licenciement, rupture conventionnelle, non-renouvellement de CDD) donne droit au chômage, certaines conditions doivent être en parallèle absolument remplies par l’ancien salarié, par exemple être inscrit à Pôle Emploi.

Tout type de licenciement donne droit au chômage

Si ce n’est pas le cas d’une démission, un licenciement offre toujours au salarié la possibilité d’obtenir le chômage. Même les personnes licenciées pour faute grave ou lourde (et qui sont donc privées d'indemnités de licenciement et d'indemnités compensatrices de préavis) ont le droit de demander l’allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE). Celle-ci n’est en revanche versée qu’à condition que le travailleur désormais sans emploi remplisse plusieurs conditions exigées par Pôle Emploi.

Publicité
Publicité

Les autres conditions à remplir pour obtenir son droit au chômage

Suite à un licenciement, un ancien salarié peut prétendre à son droit au chômage selon plusieurs conditions:- s’il justifie d'une période minimale travaillée de 88 jours ou 610 heures (au cours des 28 derniers mois pour les moins de 53 ans, et au cours des 36 derniers mois pour les autres) préalablement à son licenciement ;- s’il est inscrit à Pôle Emploi et est à la recherche effective et active d'un emploi ;- s’il n’a pas encore atteint l'âge légal de la retraite, et reste physiquement apte à l'exercice d'un emploi ;- s’il réside en France "de manière stable et effective".