Cela fait des mois, déjà, que l'exécutif s'inquiète de la dépendance qui gagne de plus en plus de Françaises et de Français. Un récent rapport vient d'ailleurs d'être remis au gouvernement pour financer les efforts nécessaires…
Retraités : pourquoi ce rapport pourrait ne pas vous plaire Istock

Hausse - contestée et finalement revue à la baisse - de la CSG, gel des pensions… C'est peu de dire que les retraités ont été mis à contribution au cours du quinquennat d'Emmanuel Macron. Certes, le chef de l'Etat n'avait pas fait de secret de son intention de solliciter les anciens actifs. "L'effort demandé au retraité n'est pas négligeable. Le gouvernement mène un rééquilibrage des solidarités intergénérationnelles intrinsèquement défavorable aux retraités. Forcément l'impression d'être la vache à lait du gouvernement est compréhensible, mais il faut savoir raison garder", expliquait déjà l'économiste Philippe Crevel dans nos colonnes, en août 2018. Et lui de rappeler que les Françaises et les Français à avoir mis un terme à leur activité professionnelle étaient les plus à même d'encaisser ce genre de coups durs financiers, ainsi que le signale aussi la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES).

Un rapport qui va inquiéter les retraités français ?

Pourtant, comme l'indiquait déjà le président du Cercle de l'Epargne, "le chemin de croix pourrait encore durer" pour les retraités. C'est aussi l'avis, semble-t-il, du magazine spécialisé Capital, qui se base sur les informations dévoilées par Le Monde. Ce dernier rappelle en effet qu'il faudra bientôt financer la perte d'autonomie qui menace tout ou partie des Françaises et des Français. C'est dans cet objectif que l'ancien directeur de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a remis un rapport - demandé par l'exécutif - au gouvernement. Il porte sur toutes les modalités de financements actuellement envisagées… Et s'avère assez explosif. Assez pour déplaire à l'essentiel des retraités de l'Hexagone.

Et pour cause ! Ils figurent, une fois encore, parmi les contribuables qui pourraient être les plus ponctionnés. Le ministère de la Santé a d'ailleurs d'ores et déjà fait savoir "qu'un certain nombre de recommandations sera mis en oeuvre dès le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021".

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.