Le livret A est le produit d'épargne le plus répandu en France et aussi le plus ancien. Ce livret d'épargne est réglementé et garanti par l'Etat, qui fixe le taux d'intérêt ainsi que le plafond maximum des dépôts sur le livret A. Le taux d'intérêt a été revu pour la dernière fois en février 2020. On vous explique tout.

Qu'est-ce que le livret A ?

Créé en 1818, plus ancien produit d’épargne disponible en France, le livret A est un compte d’épargne rémunéré et réglementé. Le taux d’intérêt, ainsi que le plafond maximal de dépôt, sont fixés par l’Etat. Les fonds déposés sur le livret A sont disponibles à tout moment et exonérés de l’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Comment ouvrir ou clôturer un livret A ?

Ouvrir un livret dans une banque

Pour ouvrir un livret A, il suffit de se rendre dans n’importe quelle banque, indique le ministère de l’Economie et des Finances. En effet, avant 2009, seuls le Crédit mutuel (avec son livret bleu), la Caisse d’épargne et la Banque postale pouvaient distribuer le livret A, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Ainsi, le Crédit agricole, la Banque populaire ou encore LCL peuvent aussi proposer le livret A. 

Celui qui souhaite ouvrir un livret A signera avec l’établissement bancaire un contrat écrit, qui précisera les opérations autorisées. Puisqu’il est interdit de posséder plus d’un livret A, la banque, au moment d’une ouverture, devra interroger l’administration fiscale pour vérifier si celui qui souhaite ouvrir un livret n’en possède pas déjà un. Tant que la banque n’a pas la réponse de l’administration fiscale, l’ouverture du livret A ne sera pas effective.

A lire aussi :  Placements : 3 alternatives au Livret A, plus lucratives et plus utiles

Clôturer un livret A

Pour clôturer un livret A, le titulaire doit envoyer un courrier recommandé en ce sens à la banque où se trouve le livret ou se déplacer directement en agence (et demander un accusé de réception de la demande au guichet). Il faudra préciser les références du livret A ainsi que celle du compte où les fonds restant sur le livret A seront versés après la fermeture. Selon Service-public.fr, la fermeture du livret A sera effectuée par la banque 15 jours ouvrés après la réception de la demande. Si la clôture intervient en cours d’année, les intérêts seront calculés du 1er janvier jusqu’à la date de clôture et crédités lors de la fermeture.

A lire aussi : Epargne : quels placements ouvrir pour un bébé ?

Qui peut être titulaire d'un livret A ?

Toute personne, qu’elle soit majeure ou mineure, peut ouvrir et détenir un livret A. Certaines associations, les organismes d’habitations à loyer modéré (HLM) et les syndicats de copropriétaires peuvent aussi ouvrir un livret A, précise l’article L221-3 du code monétaire et financier.

A lire aussi : Livret A : pourquoi séduit-il toujours autant ?

Le taux d'intérêt du livret A

Quel est le taux d’intérêt du livret A en 2020 ?

Depuis le 1er février 2020, le taux d’intérêt du livret A a été fixé à 0,50% par les pouvoirs publics. Auparavant, il était de 0,75%.

A lire aussi : Livret A : pourquoi son taux va stagner à 0,5% le 1er août ?

Comment est calculé le taux du livret A ?

C’est l’Etat qui détermine le taux d’intérêt du livret A et une réforme du calcul du taux du livret A est entrée en vigueur le 1er février 2020. Désormais, selon un communiqué du ministère de l’Economie daté du 19 avril 2018, le taux du livret A est fixé “comme la moyenne semestrielle du taux d’inflation et des taux interbancaires à court terme (EONIA)”. Le taux EONIA (pour Euro Overnight Index Average) est le “taux de référence pour les opérations de prêt interbancaires au jour le jour pratiqué dans la zone euro”, explique la Banque de France. Le gouvernement a également décidé que le taux du livret A ne pourra jamais être inférieur à 0,50% et que le taux sera désormais arrondi au dixième de point le plus proche. 

Comment calculer les intérêts dus de son livret A ? 

Le taux d’intérêt annuel est de 0,50%, c’est-à-dire que si le dépôt de votre livret A représente 2 000 euros, alors les intérêts sur l’année, versés le 31 décembre, seront théoriquement de 10 euros.

Dans le détail, le calcul des intérêts du livret A est effectué deux fois par mois, le 1er et le 16e jour de chaque mois, qu’importe le nombre total de jours du mois. Les intérêts du livret A sont donc calculés 24 fois durant l’année et c’est la somme de ces 24 calculs qui est versée à la fin de l’année. À chaque fois, la banque calcul les intérêts du livret A de la quinzaine en appliquant la formule suivante :

(solde du livret A x taux du livret A)/24 = intérêts de la quinzaine.

Les dépôts et les retraits du livret A ne sont pas pris en compte de la même manière dans le calcul des intérêts du livret d’épargne :

  • Dépôt : un dépôt effectué sur le livret A entre le 1er et le 15e jour du mois sera pris en compte le 16e jour du mois. Si le dépôt a lieu à partir du 16e jour, il sera pris en compte le 1er jour du mois suivant. Cela signifie qu’un dépôt effectué sur le livret A, par exemple, le 8e jour du mois, aura comme date de valeur le 16e jour du mois et sera pris en compte lors du calcul des intérêts qui aura lieu le 1er jour du mois suivant. Ainsi, les sommes déposées sur le livret A ne produisent des intérêts que si elles sont placées par quinzaine entière. Si le dépôt intervient au milieu d’une quinzaine, il comptera pour la quinzaine suivante. 
  • Retrait : un retrait effectué sur le livret A entre le 1er et le 15e jour du mois sera pris en compte le dernier jour du mois précédent. Si le retrait a lieu entre le 16e jour et la fin du mois, il sera pris en compte le 15 du mois.Les retraits, eux, sont donc pris en compte immédiatement dans la quinzaine en cours, et dans le calcul des intérêts. Par exemple, un retrait du livret A effectué le 6e jour du mois sera considéré comme ayant eu lieu le dernier jour du mois précédent et sera donc comptabilisé dans le calcul des intérêts qui intervient le 1er jour du mois.

Quand les intérêts sont-ils versés ?

Les intérêts cumulés des 24 quinzaines des 12 mois de l’année sont additionnés et versés sur le livret A au dernier jour de l’année, chaque 31 décembre.

A lire aussi : Livret A : pourquoi la ruée vers ce produit peu intéressant continue ?

Le plafond du livret A

Le plafond maximum de dépôt sur le livret A

Un particulier peut déposer jusqu’à 22 950 euros sur son livret A. Le plafond du livret A atteint 76 500 euros pour les associations. Ces plafonds ne prennent pas en compte les intérêts capitalisés.

Le montant minimum sur le livret A

Le solde minimum d’un livret A est de zéro euro. Le livret A ne peut être débiteur.

Fonctionnement du livret A

Comment retirer de l’argent sur un livret A ?

Il est possible de retirer à tout moment de l’argent du livret A, par virement bancaire entre ses différents comptes. Il est possible aussi que la banque remette une carte de retrait pour le livret A, qui permet d’effectuer des retraits d’espèces via les distributeurs automatiques de son réseau exclusivement. Le montant minimal d’un dépôt ou d’un retrait du livret A est de 10 euros dans toutes les banques sauf à la Banque postale, où ce minimum est de 1,5 euro.

Comment déposer de l’argent sur un livret A ?

Pour déposer de l’argent sur son livret A, il est possible de faire des virements, ponctuels ou périodiques ou encore se rendre au guichet de la banque pour déposer des espèces ou un chèque.

A lire aussi : Combien de livrets d’épargne peut-on avoir ?

Quelle est la fiscalité du livret A ?

Le livret A n’est soumis à aucun impôt, ni impôt sur le revenu, ni prélèvements sociaux.

Livret A : foire aux questions

Livret A : à quoi servent les fonds ?

Tous les fonds déposés sur les livrets A, qu’importe l’établissement bancaire, sont centralisés à la Caisse des dépôts et consignations, qui gère l’argent ainsi disponible. Plus exactement, selon le site de la Caisse des dépôts, 60% des fonds atterrissent de manière effective dans les coffres de l’institution financière publique, et 40% des fonds déposés restent dans les banques pour rémunérer les épargnants. La Caisse des dépôts utilise ensuite les fonds du livret A pour financer des projets d’intérêt général, sous forme de prêts. Ils permettront ainsi de financer, historiquement, la construction de logements sociaux, mais aussi “des opérations de renouvellement urbain ou encore des infrastructures diverses pour les collectivités locales (hôpitaux, universités, transports (tramway), réseaux d’eau, très haut débit numérique, etc.)”, indique la Caisse des dépôts. Une partie des fonds des livrets A sera aussi investie par la Caisse dans divers actifs financiers, principalement des obligations et des actions dans des entreprises françaises, pour garantir l’épargne en cas de retrait de l’argent par les épargnants.

Peut-on transférer son livret A d’une banque à une autre ?

Depuis le 1er janvier 2012, il n’est plus possible de transférer un livret A d’une banque à une autre. Seule solution : fermer le livret A dans l’établissement bancaire que l’on souhaite quitter (une opération qui prend 15 jours ouvrés) pour aller en ouvrir un nouveau dans l’autre banque. Tant que l’ancien livret d’épargne n’est pas clôturé, impossible d’ouvrir un nouveau livret A. En effet, lors d’une ouverture, la banque consulte l’administration fiscale pour savoir si le futur détenteur du livret A n’en possède pas déjà un d’ouvert. Il est interdit d’avoir plus d’un livret A.

Peut-on avoir deux livrets A ?

Non, il est interdit d’avoir plus d’un livret A. Posséder plusieurs livrets A est passible d’une amende fiscale égale à 2% de l’encours du livret surnuméraire, selon l’article 1739 A du code générale des impôts. Toutefois, si l’amende est inférieure à 50 euros, elle ne sera pas recouvrée.

A lire aussi : Livret A : votre argent sera-t-il ponctionné pour financer le plan de relance ?

Quelles sont les différences entre le LDD et le livret A ?

Le livret de développement durable et solidaire (LDDS), anciennement connu sous le nom de livret de développement durable (LDD), est un produit d’épargne réglementé, qui peut être proposé par toutes les banques.

 

LDDS

Livret A

Disponibilité des fonds

à tout moment

à tout moment

Plafond maximum

12 000 euros

22 950 euros

Taux de rémunération

0,50% depuis le 1er février 2020 (le taux est aligné sur celui du livret A)

0,50% depuis le 1er février 2020

Fiscalité

Les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux

Les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux

Détention

Pas plus d’un LDDS par personne et deux LDDS par foyer

Pas plus d’un livret A par personne

Dépôt minimal

Pas de minimum légal, mais certaines banques imposent un premier versement de 15 euros à l’ouverture et demande que le solde minimum du LDDS soit de 15 euros

Le livret A ne peut être débiteur

La méthode de calcul des intérêts est identique au livret A et au LDDS. À noter qu’il est possible, pour une personne, d’avoir un livret A et un livret de développement durable et solidaire. Ces deux livrets sont également disponibles pour les personnes mineures.

Comme le livret A, une partie des sommes déposées sur les livrets de développement durable et solidaire sont centralisées par la Caisse des dépôts et consignations. Ces fonds seront ensuite prêtés par la Caisse des dépôts pour financer des projets d'intérêt général, comme la réhabilitation de logements sociaux. Le LDDS permet également de contribuer au financement des petites et moyennes entreprises (PME) et de l’économie sociale et solidaire, indique le site du ministère de l’Economie et des Finances.

Enfin, une différence notable entre le livret A et le LDDS est la possibilité d’effectuer un don depuis le LDDS. En effet, depuis le 1er octobre 2020, les détenteurs de LDDS peuvent effectuer directement depuis leur livret d’épargne un don en faveur de l’économie sociale et solidaire. Chaque année, les établissements bancaires présentent aux clients détenteurs d’un LDDS une liste d'au moins 10 bénéficiaires pour recevoir les dons. C’est la banque qui sélectionne les bénéficiaires. Ceux-ci sont des structures de l’économie sociale et solidaire, comme des associations, des fondations ou encore des mutuelles ou des organismes de financement solidaire, issus de la liste nationale des entreprises de l’économie sociale et solidaire. Les détenteurs de livrets peuvent ensuite effectuer un ou plusieurs dons à partir de la somme disponible sur leur livret, en faveur des structures retenues par la banque.

A lire aussi : Ce qui va bientôt changer pour votre livret d'épargne

Le livret A est-il cumulable avec d’autres produits d’épargne ?

Le livret A est cumulable avec d’autres livrets d’épargne comme le livret d’épargne populaire (LEP) ou le livret de développement durable et solidaire (LDDS). Il est possible aussi d’avoir un livret A et de détenir par ailleurs une assurance-vie, un compte épargne logement (CEL) ou encore un plan épargne logement (PEL).

Les sommes déposées sont-elles garanties ?

Les sommes déposées sur un livret A bénéficient de la garantie de l’Etat, indique la Banque de France, dans la limite de 100 000 euros par épargnant et par établissement bancaire.