PLF 2021 : certaines réductions d'impôts revues à la hausse

Cela n'a rien d'un secret : la dégradation de la situation épidémiologique a durement frappé l'économie et provoqué une crise sociale particulièrement complexe. La presse compte parmi les secteurs mis à rude épreuve, rappelle Capital, dont le constat est visiblement partagé par la majorité parlementaire, qui vient d'amender le projet de loi de finances (PLF) 2021.

Ces derniers ont décidé de renforcer les réductions d'impôts accordées à toutes celles et ceux qui décideraient d'investir dans une entreprise de presse.

Initialement, le dispositif prévoyait une réduction d'impôts équivalente à 30% des montants investis ; avec la mise en place d'un plafond de 5 000 euros pour un célibataire (10 000 euros pour un couple). A compter du 1er janvier, le mécanisme évolue : tout célibataire pourra déduire jusqu'à 30% des montants versés, certes, mais le plafond est doublé (10 000 euros pour un individu seul, 20 000 pour un couple à imposition commune).

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.