Le président de la République, devant des millions de Françaises et de Français, a annoncé la prolongation de dispositifs d'aide exceptionnels, pensés pour venir en aide à celles et ceux que la crise sanitaire frappe durement. Malheureusement, il s'est gravement trompé en détaillant le processus.
Aide exceptionnelle de 150 euros : la grave erreur d'Emmanuel MacronAFP

Si ce n'était pas une erreur, cela ressemblerait presque à un mensonge. Le président de la République a multiplié les déclarations, devant les Françaises et les Français, à l'occasion de son intervention télévisuelle du mercredi 14 octobre 2020. Sur le plateau de France 2, il était venu détailler une batterie de nouvelles mesures restrictives visant à faire obstacle à la dégradation de la situation épidémiologique dans l'Hexagone ; et donc à la propagation de la CoVid-19. Toujours aussi déterminé à éviter un reconfinement comparable à celui qui s'était imposé au printemps, il lui a préféré un couvre-feu concernant les zones placées en alerte sanitaire maximale, comme cela peut-être le cas de Paris ou de Marseille. Mais il est loin de s'être arrêté à ces seuls éléments. Soucieux de créer de l'espoir, ainsi que l'explique Le Figaro, l'hôte de l'Elysée a aussi sorti quelques cadeaux de sa hotte. Problème ? Il a laissé entendre que certains en profiteraient, alors que ce n'est pas le cas.

Il n'est d'ailleurs pas le seul - ni le premier - à faire l'erreur, note d'ailleurs Capital. Jean Castex lui aussi est tombé dans le piège. Mais de quoi parle-t-on au juste ? De l'aide exceptionnelle de de solidarité, dont le montant est établi à 150 euros, et que l'exécutif entend reconduire. Le problème vient du fait qu'Emmanuel Macron a laissé entendre que les jeunes de 18 à 25 ans allaient aussi en bénéficier, comme ce fut prétendument le cas la fois passée.

Ce n'était pas le cas et ça ne le sera à priori pas cette fois-ci non plus.

Aide exceptionnelle : la grosse bourde d'Emmanuel Macron

"Ce que nous allons faire, parce que c'est le dispositif le plus large et le plus efficace, c'est pour les bénéficiaires du RSA et des APL - ce qui touche du coup tous les jeunes, là aussi, très largement, les 18-25 ans - d'avoir une aide exceptionnelle, là, pendant ces six semaines qui viennent de 150 euros, plus 100 euros par enfant", a déclaré le chef de l'Etat. Retour sur une affirmation truffée d'erreurs.

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.