Le gouvernement demande désormais aux entreprises d'avoir en permanence dix semaines de stock de masques à disposition pour leurs salariés en cas de seconde vague de Covid-19. La secrétaire d'Etat à l'Economie, Agnès Pannier-Runacher a par ailleurs fait un rappel important concernant les types de masques possibles.
Stock de masques : les entreprises devront en prévoir pour dix semaines en cas de seconde vague

Alors que l’été vient de commencer et que la plupart des Français a déjà un pied en vacances, le gouvernement, lui, pense déjà la rentrée. Redoutant une seconde vague de Covid-19, il a en effet d’ores et déjà pris des mesures pour l’enrailler. Ainsi, la secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher a annoncé mercredi que toutes les entreprises du territoire devaient préparer un stock de masques de dix semaines de masques pour l’ensemble de leurs salariés et ce, dès la rentrée. "Nous préparons la rentrée avec un risque de re-circulation du virus, c’est pourquoi nous demandons aux entreprises de prévoir dix semaines de stocks de masques", a-t-elle déclaré lors d’une audition par la délégation aux entreprises du Sénat. Et celle-ci d’ajouter ensuite : "En leur rappelant que nous avons désormais des producteurs de masques textiles à filtration garantie".

Le gouvernement incite à acheter des masques français

Un message qu’Agnès Pannier-Runacher a également relayé sur son compte Twitter, n’hésitant pas à l’agrémenter d’un émoji représentant un mégaphone pour en souligner l’importance. Outre la seconde vague qui pourrait déferler en France dans les semaines à venir, et notamment après les nombreux déplacements et croisements de population que vont engendrer les vacances d’été, le gouvernement redoute en effet que certaines entreprises qui se sont portées volontaires pour produire des masques au moment de la pénurie se retrouvent prochainement en difficulté financière. La secrétaire d’Etat à l’Economie a d’ailleurs tenu à rappeler leur engagement au plus fort de la crise, tout en émettant une critique.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.