Selon RMC, le pass sanitaire sera bien obligatoire au moment de l'ouverture des boîtes de nuit qui pourrait intervenir le 2 juillet prochain. Il faudra également continuer de porter le masque pendant ses déplacements et une jauge de 65% de la capacité d'accueil devra être respectée.
Réouverture des boîtes de nuit : le pass sanitaire sera-t-il obligatoire ?Istock

C'est bientôt le retour de la "bamboche". Selon le Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs, la date du 2 juillet a été citée pour marquer la réouverture des boîtes de nuit françaises en France. Lors de son déplacement dans la Drôme ce mardi 8 juin, Emmanuel Macron a quant à lui donné rendez-vous au 21 juin. "Pour les discothèques, rendez-vous le 21 juin, avec moi", a-t-il assuré aux journalistes présents sur place, sans pour autant donner de calendrier officiel. L’entourage du Président a ensuite précisé qu’il s’agissait "d’une clause de revoyure prévue autour de cette date", précisant que les discussions étaient "en cours avec le secteur".

Vaccination complète ou test PCR

Ce jeudi 10 juin, on a appris par RMC que le pass sanitaire serait obligatoire au sein des boîtes de nuit. En effet, on en sait donc plus sur le protocole sanitaire en vigueur dans ces établissements fermés depuis le tout début de la crise sanitaire. Ainsi, peu importe la taille de l'établissement, même si la boîte de nuit est petite, il faudra avoir été vacciné complètement (deux doses ou une dose si on a déjà eu le coronavirus) depuis plus de quinze jours ou avoir fait un test PCR 48 heures avant d'aller se déhancher sur le dancefloor des boîtes de nuit. Les sorties devront donc être désormais anticipées si on n'est pas encore totalement vacciné.

RMC précise que le pass devra donc être présenté par les fêtards à l'entrée de la boîte de nuit, sans quoi l'entrée leur sera refusée automatiquement. Les organisations professionneles du secteur souhaiteraient, selon la radio, que les clients puissent faire un autotest salivaire à l'entrée de la discothèque pour pouvoir accéder à l'établissement. Il s'agit d'un point qui serait encore en discussion avec le gouvernement. Il serait en outre conseillé aux personnes ayant fait une soirée en boîte de nuit de réaliser un test PCR cinq à sept jours après la soirée afin de contrôler toute possible contamination pendant la fête et de s'isoler si nécessaire en cas de test positif pour éviter toute propagation du virus.

Devra-t-on porter le masque ?

Concernant la capacité maximale d'accueil fixée pour les boîtes de nuit, au même titre que les bars et restaurants, une jauge maximale a été fixée. RMC précise que "les patrons de boites de nuit auraient voulu fixer une jauge à 85% de l'effectif maximal, mais que les autorités l'ont fixée à 65% de la capacité d'accueil". Le masque restera également obligatoire au moment des déplacements dans l'établissement ainsi que pour prendre les commandes. Les gestes barrières devront continuer à être respectés dans les discothèques et, selon le protocole sanitaire consulté par RMC, l'"organisation du flux du public doit permettre de limiter les croisements et les interactions sociales". Impossible également de boire pendant qu'on danse, la consommation de boissons sera interdite sur la piste de danse. Limiter les interactions sociales apparaît tout de même compliqué pour des jeunes qui retrouveront pour la première fois depuis plus d'un an le plaisir de se retrouver. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.