INTERVIEW - Le président de la République n'a eu de cesse de défendre un nouveau système, universel et donc par essence “juste”. Pourtant, le nouveau modèle est très largement critiqué. Et pour cause ! Il n'a rien de solidaire, explique l'économiste Henri Sterdyniak…
Réforme des retraites : Emmanuel Macron veut un système universel mais à quoi ressemblerait un système solidaire ?Istock

"Le système universel de retraites est juste", assurait Emmanuel Macron il y a quelques mois, dans un entretien accordé à la presse quotidienne régionale. A l'époque, Edouard Philippe était encore à Matignon. Et il n'était alors pas question d'abandonner la "mère des réformes", à laquelle semble tant tenir le président de la République. Et son nouveau Premier ministre a été on ne peut plus clair ! S'il est prêt à mettre un peu d'eau dans son vin, il n'est encore une fois pas envisageable de reculer. Pour Le Figaro, qui revient sur l'obsession du chef de l'Etat sur ce dossier, la réponse est évidente "Plus que le contenu de la réforme, c'est désormais la réforme en tant que telle qui importe. Il en va du mandat d'Emmanuel Macron et de ses chances de réélection", écrivent nos confrères.

Mais s'il s'agissait de s'attarder sur le contenu plutôt que sur la seule communication politique, pourrait-t-on vraiment soutenir du projet initialement défendu par Emmanuel Macron qu'il est le plus juste ? Sans aucun doute. Certains le font, comme cela peut-être le cas d'Eric Verhaeghe, qui accordait à Planet une interview pour la question. C'est que, au fond, tout dépendra de la définition même de la justice sociale. Pour Henri Sterdyniak, économiste à l'OFCE et co-auteur du manifeste des économistes atterrés, ce serait pourtant se fourvoyer considérablement.

Réforme des retraites : le projet d'Emmanuel Macron est-il vraiment juste ?

"Le système des retraites doit tenir compte des spécificités des personnes. Certains métiers sont pénibles et il n'est pas toujours possible de prolonger leur exercice au delà d'un certain âge", rappelle d'entrée de jeu l'économiste qui ne manque pas de rappeler que "la retraite doit compenser les inégalités rencontrées au cours de la carrière professionnelle". "La façon dont se sont développés les régimes spéciaux répond à une certaine histoire et une certaine culture dont il faut tenir compte. On ne peut pas faire passer tout cela dans un même moule", estime-t-il encore.

Pourtant ce n'est pas l'unique grief qu'il a avec la réforme souhaitée par Emmanuel Macron. S'il en condamne le caractère uniforme, qui ne permet pas la solidarité, il rappelle aussi ce qu'il estime être les vraies motivations du président. "Prétendre que cette réforme est juste relève de la communication politique, dans le sens où son but essentiel est la baisse du niveau de vie des retraités, qu'il entendait ramener bien en dessous de celui des actifs, ceci pour réduire les dépenses des retraites. Cela n'a rien de juste", estime Henri Sterdyniak.

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.