L'hypothèse d'un reconfinement localisé est envisagée par le gouvernement en cas de seconde vague. Ces cinq régions au taux de reproduction très élevé sont les plus propices à un reconfinement localisé.
Reconfinement localisé : quelles régions risquent d'être concernées ?

En France, l'épidémie de coronavirus recommence à prendre de l'ampleur. Ces dernières semaines, on constate une multiplication des clusters et une explosion du nombre de cas testés positifs par jour. Cette résurgence de l'épidémie pourrait bien laisser présager une seconde vague à laquelle le gouvernement tente de se préparer tant bien que mal. Parmi les scénarios envisagés par l'exécutif, on trouve l'hypothèse d'un reconfinement localisé

On pourrait donc être amenés à confiner un quartier, une ville et pourquoi pas un département entier afin de limiter la propagation du virus. Quelles régions sont les plus susceptibles d'être concernées ?

Découvrez la réponse dans notre diaporama. Notre classement s'établit suivant l'indice de reproduction effectif (R effectif) du virus, sur la moyenne des données des tests PCR positifs au Covid-19 et celles des passages aux urgences pour suspicion de Covid-19. Seules les régions dont la moyenne de reproduction est supérieure à la moyenne nationale (1,24) ont été retenues. 

Un taux de reproduction significativement supérieur à 1 dans plusieurs régions françaises

Ces chiffres ont été recueillis grâce au point épidémiologique de l'agence Santé publique France du 30 juillet 2020. Les estimations sont faites par le système SI-DEP et le réseau OSCOUR pour la semaine du 19 au 25 juillet 2020. À noter qu'en Corse et en outre-mer, les effectifs ne sont pas suffisants pour estimer correctement le R effectif.

Qu'est-ce que le taux de reproduction ? Cet indicateur épidémiologique "R effectif" donne le nombre de personnes que contamine un individu porteur du Covid-19. Quand cet indice est supérieur à 1, cela signifie que l'épidémie progresse.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.