Une semaine après la mise sous cloche du pays, la circulation de la Covid-19 est toujours bien trop active. Les autorités commencent ainsi à serrer la vis…
Sommaire
Reconfinement : les nouvelles restrictions en vigueur "pour freiner le virus vite et fort"IllustrationIstock

"Trop souple", "trop permissif", "pas assez efficace"… Les adjectifs employés par les experts pour évoquer le reconfinement en vigueur sont loin d’être rassurants. A peine une semaine après la mise sous cloche du pays, des retouches sont d’ores et déjà apportées. La circulation de la Covid-19 reste en effet à un niveau très élevé.

Plus de 60 000 nouveaux cas ont été comptabilisés sur le territoire lors des dernières 24h, selon Santé Publique France. SPF prévient toutefois que "le nombre de nouveaux cas de COVID-19 déclarés ce vendredi est un chiffre minimal et non consolidé en raison de difficultés identifiées dans la remontée des résultats de tests".

Covid-19 : les hôpitaux en très mauvaise posture

Fermeture de blocs opératoires, déprogrammation d’interventions chirurgicales, transfert voire tri des patients…"On va vers de très, très grosses difficultés à l'hôpital. Je pense que dans dix jours, quand on va revenir dans les questions de choix, comment vous faites le tri [entre les patients], ça va être une autre histoire", alerte un ministre, sous couvert d'anonymat, rapporte L’Express avec l’AFP.

"Rien ne dit que dans 15 jours ça va s'infléchir", prévient de son côté Rémi Salomon, président de la Commission médicale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Selon lui, le confinement est "très léger". Son impact sur l’économie et le monde du travail peut en revanche être "dévastateur", alertent des acteurs de la santé au travail. Notamment en termes de santé globale et de fracture sociale.

Tiraillé entre ces deux aspects, le gouvernement a toutefois décidé, pour l’heure, de renforcer légèrement les mesures, au vu du rebond de décès et de la propagation du nouveau coronavirus.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.