Pour le Directeur général de la santé, ce reconfinement, plus souple qu'au printemps dernier, ne sera pas aussi efficace. Dans une note confidentielle qu'a pu consulter Europe 1, il dresse un constat alarmant.
Ce reconfinement "trop permissif" présage le pire selon Jérôme SalomonJérôme SalomonAFP

L’inflexion de la courbe épidémique sera-t-elle plus lente en France avec "un plateau haut et prolongé" ? C'est ce que craint Jérôme Salomon. Dans une note confidentielle consultée par nos confrères d’Europe 1, le Directeur général de la Santé a dressé un constat alarmant. Présenté aux participants du Conseil de défense mardi 27 octobre, soit avant l’annonce du reconfinement par Emmanuel Macron pour endiguer la deuxième vague de Covid-19, ce document remet en cause les mesures de mise sous cloche. Celles-ci sont en effet plus souples qu’au printemps dernier, ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’efficacité attendue.

Reconfinement : il ne serait pas assez efficace

Jérôme Salomon estime que ce nouveau confinement est trop permissif. L’ouverture des établissements scolaires et des services publics, tout comme le maintien des visites dans les Ehpad sont ici visés. Pour lui, "il ne semble pas possible d’obtenir un taux de reproduction du virus à 0,7, comme en avril, mais plutôt à 0,9." L’inflexion de la courbe serait ainsi bien plus lente avec "un plateau haut et prolongé".

Les semaines à venir devraient donc être extrêmement compliquées pour les hôpitaux. Selon le Directeur général de la Santé, la région la plus touchée actuellement, soit l’Auvergne-Rhône-Alpes, "aura besoin d’un soutien massif à court terme". Des transferts interrégionaux et même "des évacuations en train vers l’Allemagne" devraient alors avoir lieu.

Le gouvernement prendra-t-il en compte cet avertissement ? Nous le serons lors du prochain point d’étape, qui doit se tenir la semaine prochaine. Si tel est le cas, les mesures devraient se durcir…

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.