Un rapport du Sénat publié en 2019 s'alarmait de l'état des ponts en France. Les auteurs ont listé sept d'entre eux comme exemple au 25 000 édifices à risque.
Ponts dangereux : sept des infrastructures épinglées par le SénatIllustration. ©Pixabay

Les images avaient choqué l’Europe il y a un petit peu plus de deux ans. Le 14 août 2018, la région italienne de la Ligurie est frappée par de violents orages et la ville de Gêne ne fait pas exception. Certains automobilistes s’aventurent tout de même sur les routes et nombreux sont ceux qui empruntent le pont Morandi, qui enjambe cette ville du nord de l’Italie. A 11h36, l’impensable se produit : une partie de l’infrastructure, d’une longueur de 200 mètres, s’effondre, emportant avec elle 35 voitures et trois camions. En tout, 43 personnes sont mortes, dont quatre Français.

Ponts dangereux : un drame en Italie et un autre en France

Cet accident est un électrochoc pour l’Italie et son voisin français, qui s’inquiète lui aussi de l’état de certains de ses ponts car certains ont été fragilisés au fil des ans. Le 18 novembre 2019, c’est une infrastructure de Haute-Garonne qui est à l’origine de la mort de deux personnes après le passage d’un camion tractant une foreuse. L’édifice construit en 1935 cède sous le poids du véhicule et entraîne une petite Clio dans sa chute, tuant la passagère sur le coup. Seule la conductrice du véhicule s’en sort miraculeusement, malgré le courant.

Ce drame est un nouvel électrochoc en France, alors qu’emprunter un pont est le quotidien de nombreux Français. Il survient quatre mois seulement après la publication d'un rapport d’information du Sénat sur la sécurité des ponts de l’Hexagone. 20 ans après la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, les auteurs du document font un constat alarmant : au moins 25 000 ponts "sont en mauvais état structurel et posent des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers". Il donne l’exemple de sept infrastructures en mauvais état : les voici.

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.