L'acquéreur d'un appartement de la Baule vient de voir sa vente annulée par la justice. Il avait acheté le bien immobilier à une femme de 90 ans gravement malade.
La Baule : elle meurt 6 jours après avoir signé son viager, la vente est annuléeIllustrationIstock

Il va devoir rendre son appartement avec vue mer. La cour d’appel de Rennes a cassé en septembre la vente d’un appartement de 66m² situé dans un quartier très recherché de La Baule (Loire-Atlantique) et qui avait été vendu en viager en 2017, rapporte Ouest-France. Pour comprendre cette affaire, il faut remonter au mois d’août de cette année-là, quand une dame de 90 ans décide de vendre son bien immobilier en viager à un médecin et signe donc la promesse de vente.

Viager contesté : "Elle n'aurait pas attendu d'avoir 90 ans"

Rendez-vous est pris quelques mois plus tard, le 3 novembre, pour la signature définitive. Comme pour toute transaction de ce type, l’acquéreur verse à la vendeuse le "bouquet" pour son appartement, d’un montant de 208 000 euros. Il s'engage ensuite à lui verser une rente de 3 000 euros par mois jusqu’à sa mort. Une coquette somme dont la nonagénaire ne profite pas, puisqu’elle décède six jours plus tard.

C’est justement ce délai entre la signature de l’acte de vente et le décès de la vendeuse qui a posé problème au fils de cette dernière et l’a poussé à saisir la justice. Interrogé par Actu.fr, son avocat explique que c’est bien son client qui "en venant à l’appartement pour régler les affaires de sa mère, a découvert fortuitement la vente". Auprès de Ouest-France, le fils de la vendeuse s’étonne, arguant que si sa mère "avait eu l’idée de vendre en viager pour profiter de sa retraite, elle n’aurait pas attendu d’avoir 90 ans". Pourquoi le délai très court entre la vente et le décès de la vendeuse a-t-il posé problème à sa famille et à la justice ? Parce que la nonagénaire était très malade…

Vidéo : Crédit immobilier : pouvez-vous renégocier votre dossier ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.