Ecouter l'article :

Il n'avait visiblement pas apprécié la façon dont l'établissement bancaire l'a traité. Dès lors, une fois devenu millionnaire, il a racheté le bâtiment dans lequel on lui avait refusé un prêt.
La banque lui refuse un prêt… devenu millionnaire, il la rachète des années après IllustrationIstock

La vengeance est un plat qui se mange froid, dit l'adage. Adam Deering en sait visiblement quelque chose. Cet entrepreneur de 39 ans a dû attendre 20 ans avant de faire payer celles et ceux qui, estime-t-il, l'avaient humilié.

A l'époque, quand il débutait dans les affaires, Adam Deering avait contacté sa banque pour contracter un prêt. Il souhaitait obtenir 10 000 livres sterling, ce qui représentait alors 16 000 euros environ, indique Le Dauphiné Libéré. Le jeune homme, tout juste âgé de 21 ans, s'était présenté sans plan B, avait déjà quitté son emploi et investi son argent, dans le but de monter sa société de gestion.

La banquière avec qui il a eu rendez-vous s'est contenté d'un "rapide coup d'oeil" avant de trancher, "sur un ton très condescendant" d'après le premier intéressé : le prêt est refusé.

Adam Deering s'est senti "triste et humilié".

Devenu millionnaire, Adam Deering savoure sa revanche

Hélas pour elle, cette banquière semble avoir commis une sombre erreur : en 2014, Adam Deering revend sa société et touche 5 millions de livres. Puis poursuit son aventure : il en créé et en vend d'autres encore, jusqu'à devenir multi-millionnaire. Le quotidien le présente d'ailleurs comme un "riche homme d'affaire respecté de la région d'Urmston (Angleterre)".

Loin d'être aussi "jeune et inexpérimenté" qu'alors, ainsi que le décrivait la conseillère, il a désormais pu racheter l'établissement qui lui avait refusé son prêt, écrivent nos confrères.

"La semaine dernière, j'ai acheté le bâtiment de la banque où, quand j'avais 21 ans, on m'a refusé un prêt", s'est-il d'ailleurs vanté sur les réseaux sociaux.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.