Seulement 17 jours devraient être travaillés en mai 2015, une première depuis 1970. Ce qui entraînerait une perte conséquente pour l’économie française.  

Près de 5 milliards d’euros : c’est la somme que coûteront les quatre jours fériés du mois de mai 2015 à l’économie française, selon des chiffres de l’Insee. Un jour chômé équivaudrait en effet à au moins un milliard d’euros de perdus.

Le mois comprend 5 week-ends complets ainsi que quatre jours fériés, soit un jour de plus de chômé qu'en 2014, sans avoir à poser un RTT ou un congé payé. "Selon les économistes, un jour chômé n'a pas de grand impact en période de crise mais n'est pas bon en période de reprise", précise le site RTL.fr.

Un chiffre d’affaires en baisse de 10% dans certains

D’autres spécialistes précisent qu’il est néanmoins difficile de quantifier exactement le coût des jours fériés. Toutefois, selon le site Yahoo! Finances, la baisse du chiffre d’affaires pour un mois comme celui de mai 2014 aurait été d’environ 10% dans certains secteurs, tandis que la perte s’élèverait à 2 ou 3% pour les autres activités.

Publicité
La multiplication des ponts peut tout de même inciter les Français à partir en week-end prolongé dans l’Hexagone et ainsi participer à la hausse des bénéfices des secteurs du tourisme et de la restauration.

En vidéo sur le même thème : Les ponts de mai profitent aux français et surtout au tourisme 

mots-clés : Pont, Jour ferié, 1er mai

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet