Depuis plusieurs années, un crocodile géant se promène avec un pneu autour du cou dans un fleuve indonésien. Certains craignent qu'il soit en danger de mort mais personne ne peut l'approcher pour le lui enlever. Une récompense est offerte à celui qui réussira à le sauver.
Indonésie : offre récompense à celui qui réussira à retirer un pneu du cou d’un crocodile géantIllustrationIstock

A Palu, capitale de la province de Sulawesi, les autorités indonésiennes offrent une récompense à celui qui pourra aider à enlever un pneu autour du cou d’un crocodile de quatre mètres de long. La difficulté est de réussir à le sauver tout en le gardant vivant. Celui qui réussira à le sauver touchera une somme en liquide. Les autorités n’ont pas donné de détails sur le montant de la somme promise.

Depuis plus d’un an, un crocodile marin risque la mort par étouffement à mesure qu’il grandit et grossit à cause d’un pneu coincé autour de son cou. Les défenseurs des animaux pensent qu’une personne a volontairement lancé ce pneu autour du cou de ce crocodile pour le conserver comme animal de compagnie. Les autorités locales ont tenté de le libérer sans succès. Après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux qui montrait le reptile en train d’essayer d’aspirer de l’air, certaines personnes se sont inquiétées disant que le pneu était en train de tuer l’animal petit-à-petit. Le gouverneur de la province a donc ordonné à son agence de protection de l’environnement de trouver une solution rapidement.

Le gouverneur de l’agence a affirmé qu’il payerait de sa poche le montant promis, soulignant qu’il ne s’adressait pas à des amateurs mais plutôt à des professionnels de la faune sauvage. "Nous demandons au grand public de ne pas s’approcher du crocodile ni de s’approcher de son habitat", a insisté le directeur de l’agence de protection des ressources naturelles du Sulawesi central, Hasmuni Hasmar.

"Nous n'allons pas attendre que le pneu étouffe l'animal"

"L'an passé, nous avons constaté qu'il y avait encore suffisamment d'espace pour que le crocodile puisse remuer son cou, mais nous n'allons pas attendre que le pneu étouffe l'animal", a précisé le directeur de l’agence de locale de protection des animaux, Haruna.

Mais l’agence n’a pas les équipements nécessaires pour le sauver. Par ailleurs, les autorités sont contre l’utilisation de fléchettes tranquillisantes de peur qu’il ne disparaisse dans le fleuve avant que le sédatif n’agisse.

En parallèle de l’appel à l’aide, les membres de l’agence locale pensent avoir trouvé une solution qui s’avère toutefois dangereuse : ils vont placer un piège en fer au fond du fleuve quand le niveau de l’eau sera bas. "Nous allons sans aucun doute sauver le crocodile, explique Haruna, mais en même temps, il faut aussi que je tienne compte de la sécurité de mes hommes".

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?