Aujourd'hui, le port du masque est généralisé dans les endroits clos comme à l'air libre. En extérieur ou à l'intérieur, où risquez-vous le plus d'être infecté par le coronavirus ?
Covid-19 : où a-t-on le plus de risque d'être contaminé ?AFP

Se protéger et protéger les autres du Covid-19 est une priorité. Aujourd'hui, la France fait face à une résurgence de l'épidémie. Selon les chiffres de Santé publique France, plus de 2 000 nouveaux cas ont été confirmés le 18 août 2020. En ce sens, il est indispensable de respecter les gestes barrière et le port du masque dans les lieux préconisés. Ces réflexes permettent d'endiguer le virus et d'éviter une seconde vague, dont la menace plane sur l'Hexagone. 

Le masque est devenu un allié monumental dans cette lutte : en couvrant votre nez, votre bouche et votre menton, vous diminuez drastiquement les chances de propagation du coronavirus. En effet, si vous êtes porteur du virus et que vous discutez avec quelqu'un, vous projetez des gouttelettes susceptibles de contaminer votre interlocuteur. Les risques augmentent en fonction de la distance à laquelle vous vous tenez de la personne et de la durée de la conversation. En portant un masque, vous évitez qu'un certain nombre de projections n'atteignent la personne en face de vous. 

Covid-19 : le port du masque imposé à l'intérieur comme à l'extérieur

Le gouvernement a bien compris l'importance du masque. C'est pourquoi il a décidé de l'imposer aux Français dans la majorité des lieux publics : transports en commun, commerces, administrations, certaines rues piétonnes… Mardi 18 août, la ministre du travail Elisabeth Borne, a également annoncé que le port du masque sera obligatoire en entreprise à compter du 1er septembre 2020. Cette injonction ne concerne pas les employés travaillant dans des bureaux individuels.

La multiplication des lieux où le masque est imposé, en intérieur comme en extérieur, soulève une question. Où-est ce que nous avons le plus de risque d'être contaminé ? 

Vidéo : Coronavirus : des patients contagieux encore plusieurs jours après leur guérison

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.