La mère de deux enfants de 8 et 6 ans ne percevait plus d’allocations depuis qu’elle touchait une aide belge pour enfant handicapée pour sa fille trisomique. 

Émilie Loridan, mère de famille sans emploi vivant dans le Nord, a mis fin à ses jours dimanche dernier après avoir été privée des allocations de la Caisse d'allocations familiales (CAF) depuis qu’elle touchait une allocation enfant handicapée par la Belgique pour sa fille trisomique, ont rapporté des médias vendredi. Elle avait deux enfants de 8 et 6 ans.

"Sans RSA (revenu de solidarité active), sans APL (aide personnalisée au logement), Émilie n’avait plus que l’allocation enfant handicapée belge pour survivre (398 euros)", précise Le Parisien.

L'allocation belge prioritaire 

Mais pour quelle raison ne pouvait-elle plus toucher la CAF ? Le père dont elle était séparée travaillant en Belgique, c’est l’allocation belge qui était prioritaire. En France, cette allocation est perçue comme un revenu, ce qui a pour conséquence de limiter le droit de la mère de toucher le RSA et les aides au logement. 

Publicité
La ville d’Armentières, où vivait la maman, a détaillé au quotidien la Voix du Nord "les mesures prises pour accompagner la maman (inscription à une épicerie solidaire, relogement), mais elle n’était pas venue au dernier rendez-vous, et ne répondait plus aux messages, selon la directrice générale adjointe", rapporte 20minutes.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité