Si Gérard Depardieu était un peu ivre au volant de son scooter, ça n’a rien à voir avec un ou deux verres de vin qu’il aurait pu boire en trop, c’est à cause de la salade trop assaisonnée qu’il avait mangée juste avant.

Manger une salade et prendre ensuite le volant, ce n’est vraiment pas prudent. Gérard Depardieu en sait quelque chose : en novembre dernier, il s’est fait arrêter en scooter dans les rues de Paris pour conduite en état d’ivresse. La faute à la vinaigrette selon lui… C’est du moins ce que l’acteur a expliqué hier à quelques journalistes pour justifier son taux d’alcoolémie.

« Je ne suis pas un criminel, j'ai glissé sur mon scooter, je me suis endormi, voilà tout. Vous savez... avoir un petit peu d'alcool dans le sang, si je prends une salade un peu trop vinaigrée je dépasse déjà la limite ! » a-t-il confié. D’autres avanceraient plutôt que c’est sûrement le(s) verre(s) de rouge qui accompagne(nt) ladite salade qui serai(en)t à blâmer, d’autant que Gérard Depardieu n’a pas tout à fait le profil du type qui mange beaucoup de salade… Bref.

Publicité
Toujours est-il qu’il était attendu hier au Palais de justice de Paris, où il devait comparaître dans cette affaire, mais l’acteur ne s’est pas présenté au tribunal. Et pour ça aussi, il avait une explication. « Je n'ai pas fui le tribunal, ni la justice » a-t-il indiqué. « Le voyage au Monténégro était prévu. J'ai averti le tribunal. Moi, je suis prêt à les voir quand ils veulent à condition que je sois là et que je me défende ». Gérard Depardieu se trouvait en effet au Monténégro, où il est arrivé en hélicoptère, pour discuter d’un prochain film où il incarnera Dominique Strauss-Kahn dans une version cinéma de l’affaire DSK.

Publicité