La dame et chapeau et la Société Miss France, en guerre depuis plusieurs années, ont enfin trouvé un terrain d’entente. Geneviève de Fontenay s’est réjoui que la page soit tournée, les deux Miss vont donc pouvoir cohabiter sereinement.

© Georges Seguin/wikimediacommons

La hache de guerre est enterrée. Geneviève de Fontenay et la Société Miss France ont enfin trouvé un terrain d’entente pour mettre un terme aux différends qui les opposent depuis 2010. « Geneviève de Fontenay et la Société Miss France se sont rapprochées (...) et se sont mises d'accord sur un certain nombre de principes et de règles pratiques concernant l'organisation et ou leur participation aux concours de beauté, afin de pouvoir poursuivre leurs activités respectives sereinement et sans confusion » ont annoncé les deux parties ce mercredi dans un communiqué.

« J'ai toujours lutté pour les canons de la beauté »« La page Miss France est définitivement tournée » a déclaré Geneviève de Fontenay sur les ondes de RTL. « Maintenant, c'est le comité Miss Prestige National. Les gens ont adhéré. Chacun fera son élection. Je pense que c'était la meilleure solution. J'ai toujours lutté pour les canons de la beauté et contre ceux de la guerre » a-t-elle ajouté.

Publicité
Il y a de la place pour tout le mondePour éviter les micmacs, l’élection de Miss France aura donc lieu le 7 décembre prochain à Dijon, et celle de Miss Prestige National le 12 janvier 2014 à Paris. Pour la dame au chapeau, il y a de la place pour tout le monde. « J'avais dit à Sylvie Tellier, quand je l'avais rencontrée au grand prix d'Amérique en janvier à Vincennes, que ça serait bien qu'on arrête tout ça. Je lui avais dit : "Laissez-moi finir ma vie tranquille". La France vaut bien deux miss » a-t-elle indiqué. « J'ai encore mon Louis qui est-dessus de ma tête pour me protéger. J'ai mon avenir derrière moi donc je vais finir ma vie tranquille à l'abri de toutes ces pressions, ces procès » s’est-elle réjoui.

A revoir en vidéo : Miss France craque devant les caméras

Publicité