Alors que la France affronte l’Allemagne en demi-finale de l’Euro ce jeudi soir, le coq Balthazar et Watson l’otarie ont donné leur verdict sur le gagnant du match. Et ils ne se trompent que très rarement… 

L’Equipe de France peut partir confiante. Alors qu’elle affronte l’Allemagne en demi-finale de l’Euro ce jeudi soir (21h) dans un choc au sommet, le coq Balthazar a donné son pronostic. Confronté à deux assiettes – une avec le drapeau allemand et l’autre avec le drapeau français - remplies de grains, l’animal a décidé de se pencher sur l’assiette des Bleus. Comme l’évoque Nice-Matin, Balthazar a donc pronostiqué une victoire de la France à Marseille. Cela peut paraître anecdotique, mais le fameux coq ne s’est jamais trompé sur un pronostic des hommes de Didier Deschamps depuis le début de la compétition.

A lire aussiFrançois Hollande et la "malédiction" du foot : c’est quoi cette histoire ?

Watson l'Otarie pense pareil

Si Balthazar, qui appartient au fameux Clément d’Antibes, supporter numéro 1 des Bleus, a été interdit par l’UEFA de stade pendant l’Euro, l’animal n’hésite pas à donner ses pronostics. Comme l’indique le site Loractu, un autre animal, une otarie cette fois-ci, a également "misé" sur une victoire de la France. Depuis le début de la compétition, Watson l’otarie amuse les visiteurs du zoo d’Amnéville (Moselle) en choisissant la glacière qui contient le drapeau du pays pronostiqué. Et il a vu juste lors du précédent match des Bleus face à l’Islande (remporté 5-2), ainsi que lors des matches de poules. En revanche, Watson s’était trompé lors du huitième de finale, où il avait prédit une défaite de la France contre l’Irlande. 

Publicité
A l’occasion de l’Euro 2008 et de la Coupe du monde 2010, Paul Le Poulpe avait étonné tout le monde en prédisant correctement 12 résultats sur 14 (surtout les matches de l’Allemagne). Simple hasard ? Il n’empêche que ces animaux ont un sacré talent de médium.

Vidéo sur le même thème : France-Allemagne : la France "et cette énergie, c'est vraiment super, c'est une motivation pour nous" assure Joachim Löw

Publicité