Alors que l’ADN d’Allison Benitez a été trouvé dans le congélateur du domicile familial, un témoin a récemment assuré que le père, Francisco Benitez, lui a demandé de l’aide pour le transporter. Le légionnaire n’en voulait plus chez lui.

©AFP

L’enquête sur les disparues de Perpignan avance chaque jour un peu plus. Près de deux mois après la disparition d’Allison et Marie-Josée Benitez, les enquêteurs ont reçu le témoignage d’un homme qui ne fait qu’augmenter le poids des soupçons qui pèsent déjà sur le père. D’après une source policière confirmant les informations de BFM TV, le témoin assure que le père de famille lui aurait demandé de l’aider à déplacer le congélateur où a été retrouvé l’ADN d’Allison. Toujours selon le témoin, le légionnaire n’en voulait plus au domicile familial et souhaitait l’amener à sa caserne. Autre élément accablant : l’appareil aurait ainsi été transporté entre le 14 juillet – date de la disparition de l’adolescente – et le 22 juillet – date à laquelle Francisco Benitez a signalé la disparition de sa femme et de sa fille. Le congélateur aurait ensuite été installé dans le petit appartement dont disposait le légionnaire à la caserne, juste à côté du lave-linge où a été découvert l’ADN de Marie-Josée, son épouse.

Le témoin qui a apporté ces nouvelles informations a été mis hors de cause. C’est de lui-même qui s’est présenté au commissariat pour livrer les éléments dont il disposait.

Publicité
Le mystérieux changement de voiture du pèreJeudi, on apprenait par ailleurs que Francisco Benitez a également mystérieusement changé de voiture juste après la disparition de sa femme et de sa fille. Parti avec sa petite auto blanche, il serait en effet revenu avec une berline noire. Le premier véhicule n’aurait ensuite jamais été revu par les voisins de cette famille a priori sans histoires.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :