Les enquêteurs en charge de l’affaire des disparues de Perpignan ont récemment découvert que Francisco Benitez a changé de voiture juste après la disparition de sa femme et de sa fille. Un nouvel élément troublant qui ne fait qu’augmenter les soupçons qui pèsent déjà sur cet homme.

©AFP

Allison et Marie-Josée Benitez ont disparu depuis bientôt deux mois et depuis quelques jours, l’enquête semble prendre un nouveau tournant. En effet, si les espoirs de retrouver la mère et la fille vivantes s’amenuisent au fil des jours, les soupçons qui pèsent sur le père, eux, ne cessent d’augmenter. Francisco Benitez est en effet récemment devenu le suspect numéro 1 dans l’affaire des disparues de Perpignan. Alors que les policiers ont découvert en début de semaine des traces d’ADN des deux femmes dans le congélateur du domicile familial et dans le lave-linge de la caserne où travaillait le suspect, un nouvel élément vient s’ajouter. D’après France 3 Languedoc-Roussillon, Francisco Benitez a changé de véhicule juste après la disparition d’Allison et Marie-Josée. Le père de famille serait ainsi parti de chez lui au volant d’une petite voiture blanche et serait  ensuite revenu avec une berline noire.

Publicité
"Je me dis qu’elles ont  pu se blesser"Un nouvel élément troublant certes, mais qui ne permet pas d’établir l’éventuelle culpabilité du légionnaire dans cette affaire. Les enquêteurs travaillent donc d’arrache-pied pour récolter d’autres indices. Ils ont ainsi notamment approfondi leurs investigations dans la caserne où travaillait et s’est même suicidé Francisco Benitez. La sœur de Marie-Josée, Edwige Barbet, a quant à elle confié au quotidien La Dépêche : "Je me dis qu’elles ont pu se blesser en allant chercher quelque chose dans le congélateur. Pour la machine à laver je n’ai pas d’explication mais je sais une chose, c’est pas pour rien qu’on appelle la Légion Étrangère la grande muette. Après, je fais confiance aux enquêteurs et à tout le travail qu’ils font".

Publicité