Pour pallier la menace terroriste et améliorer la sécurité dans les aéroports, les aéroports parisiens emploient des profileurs qui scrutent les comportements des voyageurs. Explications. 

Lorsque vous vous rendez dans les aéroports pour prendre l’avion, des personnes vous observent et vous ne le savez pas forcément. Ce sont des profileurs : des professionnels qui analysent les comportements des voyageurs afin de détecter une éventuelle attaque. Ces "agents de détection comportementale participent à la sécurité de la population", a rappelé Le Figaro.

Des employés sont formés au profilage 

Cela fait plusieurs années que les aéroports de Paris emploient des profileurs, a expliqué le directeur de la sureté et du management des risques du groupe ADP, Alain Zabulon. "Il a été décidé d'augmenter fortement les effectifs après les attentats de novembre 2015. Nous avons lancé un plan de recrutement sur trois ans. Les agents suivent une formation de plusieurs semaines, centrée sur l'analyse du comportement et de l'attitude des individus, à l'École nationale de l'aviation civile à Toulouse", a-t-il déclaré. 

Il prévoit que d’ici 2018, 1200 membres du personnel qui sont en contact avec le public suivront une journée de sensibilisation au profilage, mais ils ne deviendront pas pour autant des professionnels du métier. "Les profileurs œuvrent au sein des postes d'inspection filtrage mais ont également été redéployés dans les zones publiques des aéroports. Ils circulent toujours à deux, ce qui leur permet de confronter leurs impressions et d'engager parfois la conversation, sous un faux prétexte, avec les personnes dont l'attitude leur paraît suspecte". En pratique, ils sont amenés à analyser le moindre détail : tremblements, sudations, rougeurs, style vestimentaire...

À lire aussi - Crash de la Germanwings : du nouveau deux ans après la catastrophe aérienne

Se doter de profileurs pour améliorer la sécurité dans les aéroports n'est pas nouveau. Après les attentats de Lods en 1974, les Israéliens ont fait appel à ces professionnels qui sont plus à même de détecter les profils qui pourraient poser problème. 

Publicité
Même si le profilage est une technique très efficace, elle demande beaucoup d'organisation en raison de la taille des aéroports et l’activité perpétuelle qui y règne. Par ailleurs, faire appel à des profileurs nécessite des moyens financiers afin de les former sans compter qu'il n’est pas toujours facile de détecter les comportements déviants dans un aéroport car de nombreuses personnes y sont stressées.

En vidéo sur le même thème :  La minute pour comprendre : quelles sont les règles de sécurité à Roissy ?