Passionné de paléontologie, le fils de Carla Bruni et du philosophe Raphaël Enthoven commence à se faire un nom sur Youtube grâce à des vidéos scientifiques. 

Nous connaissions Cyprien, Norman ou encore Enjoy Phoenix... mais il faudra sans doute compter maintenant sur Aurélien, le nouveau génie du web. A même pas 15 ans, le fils de Carla Bruni et du philosophe Raphaël Enthoven compte déjà plus 20 000 abonnés sur "M - Gigantoraptor", sa chaîne Youtube qu'il a créée avec un ami.

Passionné de paléontologie, celui qui se surnomme Giganto sur Internet connaît un joli succès grâce à des vidéos dans lesquelles il vulgarise les sciences. "Voici notre chaîne YouTube, chaîne portant principalement sur la théorie de l''évolution, la zoologie, la paléontologie et le scepticisme", peut-on lire sur sa page d'accueil. Des leçons pédagogiques mais aussi très drôles... et ça marche, les internautes sont au rendez-vous !

A lire aussi : EN IMAGES Vos animateurs et youtubeurs préférés en 2016 ! 

A 15 ans, Aurélien aborde des sujets très pointus

Cette chaîne Youtube a été créée il y a trois ans par Aurélien et son ami Julien. Le passionné de fossiles aborde parfois des sujets très pointus autour de la paléontologie où encore de la théorie de l'évolution. Impressionnant, même si le jeune garçon avoue avoir bénéficié d'un peu d'aide. "Mon père corrige un peu mes textes. Julien s'occupe du design, des intro­duc­tions, donne son avis, m'apprend à m'amélio­rer d'un point de vue tech­nique et m'aide parfois pour le montage. Mais toutes les vidéos, ainsi que le texte, sont de moi", a-t-il déclaré à l'Express le mois dernier.

L'adolescent espère en tout cas qu'il ne sera pas desservi par son jeune âge. "Notre âge ne doit surtout pas être un critère de jugement de cette chaîne, et nous espérons que vos jugements serons impartiaux", a-t-il écrit sur la page d'accueil de sa chaîne.

Publicité
Le petit génie de la famille Bruni-Enthoven a affirmé vouloir continuer dans cette voie et souhaite collaborer avec "des vidéastes farcis de talent". Son rêve va même au delà d'Internet. "J'ai l'inten­tion, plus tard, de faire de la paléon­to­lo­gie, ma passion depuis main­te­nant 5 ans".
Publicité