Vidéos à la une
Invité ce lundi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Philippe Poutou a estimé que la France devait accueillir plus de migrants. "On accueille toute le monde, on en a largement les moyens (...) Il y a des millions de logements vides", a affirmé le candidat du NPA.
Vidéos à la une
BFMTV est allé à la rencontre des habitants de Saint-Brévin-Les Pins, en Loire-Atlantique, où 47 migrants de la "Jungle" de Calais avaient été transférés le 24 octobre dernier. L'annonce avait déclenché une vague de protestations, parfois violentes. Mais cinq mois après, les esprits se sont apaisés et les réfugiés sont heureux de l'accueil réservé par les habitants. Tous les migrants qui sont arrivés dans cette ville balnéaire de 14.000 habitants ont fait une demande d'asile en France et plus aucun ne souhaite partir en Grande-Bretagne. Ancien entraîneur professionnel, Pascal Théault a rassemblé certains d'entre eux dans une équipe de foot. "On s'entraîne trois fois par semaine. Il y a un équilibre de vie", souligne l'entraîneur.
Vidéos à la une
A Monthureux-sur-Saône, un petit village des Vosges, les migrants arrivés de Calais il y a six mois s'apprêtent à rejoindre d'ici mi-avril un centre pour demandeurs d'asile situé 50 kilomètres plus loin, à Epinal. Mais les Monthurolais sont déjà nostalgiques: "Merci aux migrants. On a vu des personnes qui avaient beaucoup moins que nous et qui gardaient le sourire", confie une habitante. "Ça va faire un grand vide pour moi puisque j'étais au quotidien avec eux ", explique la gérante du tabac du village. Satisfait de la réussite de la mission, le maire étudie d'autres formes d'accueil pour les migrants à l'avenir.
Vidéos à la une
250 personnes se sont réunis à Noirmoutier pour militer contre l'expulsion d'une dizaine de réfugiés. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Société
Dans le journal de 13 heures sur "TF1", Jean-Pierre Pernaut a fait une transition délicate entre deux sujets consacrés aux réfugiés et sans-abris.
Société
Le plus grand bidonville de France a commencé à être évacué lundi matin. Entre 6 000 et 10 000 migrants doivent être disséminés sur tout le territoire.
Société
Alors que l’évacuation totale de la "Jungle" de Calais est en cours depuis ce lundi matin, le gouvernement souhaite à tout prix éviter des accrochages entre migrants et policiers. 
International
Le site "Atlantico" explique qu'une petite ville bavaroise est actuellement submergée par l'arrivée de migrants, provoquant une hausse de la criminalité. Une information fortement nuancée par "Libération".
Société
Plusieurs "informations" circulant sur Internet font état d'une grande largesse de l'Etat envers les migrants. Mais qu'en est-il réellement ?
Société
En prévision du démantèlement de la "Jungle" de Calais, plus de 10 000 migrants vont devoir être relogés partout en France. Seulement, dans de nombreuses communes, ces arrivées sont mal vécues. 
Vidéos à la une
Le président turc Recep Tayyip Erdogan souhaiterait mettre à profit les compétences des réfugiés syriens qui cherchent à s'intégrer au marché du travail. Il propose ainsi d'en naturaliser la plupart, notamment celles et ceux hautement qualifiés.
Vidéos à la une
La Hongrie prépare un référendum sur la question des migrants. Le Premier ministre Viktor Orbán, au discours antimigrants virulent, compte interroger ses concitoyens sur le plan de répartition des réfugiés : "Voulez-vous que l'Union européenne décrète une relocalisation obligatoire des citoyens non hongrois en Hongrie sans l'approbation du parlement hongrois ?".
Vidéos à la une
Macabre besogne pour les pompiers italiens. Depuis ce week-end, ils s'attellent à remonter de l'océan les cadavres de l'épave d'un chalutier qui avait fait naufrage en avril 2015 au large de la Libye. Elle a été renflouée et acheminée sur une barge près d'Augusta en Sicile. Des dizaines de corps prisonniers de l'épave ont déjà été repêchés. Les pompiers, soutenus par des psychologues, estiment qu'il leur faudra encore dix jours pour finir leur tâche. Seules 30 personnes avaient survécu à ce naufrage, le nombre de cadavres devrait avoisiner les 800. Des médecins légistes ont commencé à récupérer les restes humains pour tenter de les identifier. En Italie, ce vaisseau fantôme fait polémique. Certains pensent qu'il fallait le laisser dans son cimetière marin, d'autres trouvent que l'opération est hors de prix.
Vidéos à la une
Pour prévenir d'un éventuel afflux de migrants, la Croatie a installé à sa frontière avec la Serbie une barrière métallique. Selon l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, plusieurs centaines de migrants continuent chaque jour d'entrer en Serbie, pour gagner, la plupart du temps, la Hongrie.
Vidéos à la une
Invitée politique d'Arlette Chabot, ce mercredi matin, Marine Le Pen s'est exprimée sur le choix des Britanniques de sortir de l'Union européenne. "Il y a une sacrée bande d'hypocrites dans la classe politique française, Nicolas Sarkozy, c'est lui qui a imposé le traité de Lisbonne", a expliqué la Présidente du Front national. "Il ose encore aujourd'hui changer d'avis, il essaye d'enfumer les Français", a-t-elle ajouté.
Vidéos à la une
Un nouveau record a été battu dans le monde en 2015, avec 65,3 millions de personnes déracinées, qui ont dû quitter leur foyer ou leur pays en raison des guerres et des persécutions, c'est qu'a annoncé le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés. "On ne parviendra pas à trouver des solutions pour les réfugiés", a expliqué François Gemenne, spécialiste des flux migatoires et invité de LCI, ce lundi?.
Vidéos à la une
Parce que des milliers de migrants entraient dans l'Union européenne par la frontière serbo-hongroise, la Hongrie a investi 100 millions d'euros pour construire un mur de barbelés de 175 kilomètres de long et 3,5 mètres de haut. Le pays s'est senti délaissé par la politique de Bruxelles, le premier ministre a donc décidé d'organiser un référendum pour revoir la question des quotas de migrants.
Vidéos à la une
Le camp de migrants des Jardins d'Éole, dans le nord de pays, a été évacué ce lundi matin par les forces de l'ordre. Plus d'un millier de personnes y étaient installées depuis plusieurs semaines. L'opération a été lancée vers 6h en présence de la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.
Vidéos à la une
Pour se protéger face aux menaces dont son entourage le dit victime, le président Les Républicains des Hauts-de-France Xavier Bertrand a acheté une arme d'une valeur d'environ 800 euros, payée par le conseil régional, révèle France 3.
Vidéos à la une
Nicolas Hulot a livré un véritable plaidoyer pour la cause des migrants ce vendredi sur BFMTV et RMC. "On finit à doses homéopathiques par s'accoutumer à l'inacceptable", a déploré l'ancien animateur télé, le "climat de peur" actuel. "Où est passé notre humanité, où est la gauche, où est l'Europe?", s'est-il interrogé, l'air grave. "La misère, quelle que soit sa source elle est comme la flotte, elle retrouve toujours son chemin", a-t-il affirmé, ajoutant que les barrières et les barbelés n'y changeraient rien. "Cette indifférence que nous affichons est en train de générer à notre égard la haine de demain", a tempêté le père de sa fondation éponyme.
Vidéos à la une
Pierre Henry, le directeur de l'association France terre d'asile a salué mercredi sur RMC l'annonce d'Anne Hidalgo d'ouvrir prochainement un camp humanitaire à Paris. Mais pour lui des "centres de transit" comme celui-ci devraient voir le jour dans chaque région.
Vidéos à la une
A Athènes, le port du Pirée s'est peu à peu transformé en un vaste camp de fortune pour les migrants. Alors que selon l'ONU, 200.000 personnes sont entrées en Europe en passant par la Méditerranée cette année, la Grèce est en première ligne depuis le début de cette crise des réfugiés. Et malgré l'ouverture de plusieurs centres d'accueil à travers le pays, la situation reste préoccupante.
Vidéos à la une
"Montrer l'exemple n'est pas la meilleure façon de convaincre c'est la seule", assure Damien Carême, le maire écologiste de Grande-Synthe. L'Etat a confirmé ce lundi qu'il consacrerait 3,9 millions d'euros à la gestion du camp construit par MSF malgré sa réticence initiale. "Il n'y a pas eu de phonème d'appel d'air", se félicite le maire, trois mois après le déménagement de 1.500 migrants présents au Basroch, un camp insalubre de la ville, vers le nouvel emplacement dit "de la Linière".
Vidéos à la une
Les ONG ont annoncé dimanche la mort de 900 migrants en mer Méditerranée en une semaine. La recrudescence de naufrages de ces derniers temps s'explique en partie par de bonnes conditions météo qui multiplient les tentatives de traversée.
Vidéos à la une
Un nouveau naufrage de migrants a eu lieu jeudi au large des côtes libyennes. L'embarcation surchargée a chaviré. Le bilan reste incertain. Depuis le début de la semaine, 7.000 migrants ont été secourus près des côtes italienne.
Vidéos à la une
Une quarantaine de migrants, deux policiers et au moins cinq bénévoles ont été blessés jeudi en fin d'après-midi dans la "Jungle" de Calais lors d'une rixe opposant environ 200 réfugiés afghans et soudanais. La rixe a éclaté lors de la distribution des repas dans le centre d'accueil de jour. Au sein même de la "Jungle" plusieurs cabanes ont été incendiées.
Vidéos à la une
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a balayé jeudi les menaces de blocage de l'accord sur les migrants brandies la veille par la Turquie. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait averti l'Union européenne que le Parlement turc bloquerait la mise en oeuvre de l'accord sur les migrants si aucun progrès n'était fait concernant l'exemption des visas pour ses compatriotes. Angela Merkel avait réaffirmé la nécessité de remplir tous les critères avant une telle exemption, estimant que "les conditions n'étaient pas encore remplies".
Vidéos à la une
Le gouvernement belge a débloqué 30 millions d'euros au secrétaire d'État à la Migration pour accélérer le traitement des demandes d'asile, et vider plus rapidement les centres d'accueil. Theo Francken s'est emporté contre un couple d'irakien lors d'une visite d'un centre à Lubbeek qui se plaignaient de leurs conditions de vie.
Vidéos à la une
Le 23 mai, Médecins Sans Frontières a réussi à sauver 404 migrants à la dérive en mer Méditerranée, au large de la Libye. Les passagers de trois bateaux surchargés, soit 337 hommes, 59 femmes et 6 enfants, ont pu embarquer sur le bateau de l'association humanitaire et accoster à Pozzallo, en Sicile. Seules deux personnes, qui nécessitaient des soins, ont été transportées à Lampedusa. (Crédit : MSF - EVN)
Vidéos à la une
Madrid, Valence, Rome, ce samedi plusieurs villes ont vu un déferlement de mobilisations néo-nazies. La capitale espagnole a autorisé cette...

Pages

Publicité