Plusieurs "informations" circulant sur Internet font état d'une grande largesse de l'Etat envers les migrants. Mais qu'en est-il réellement ?

Selon plusieurs "informations" circulant sur Internet, les migrants qui se trouvent en France auraient le droit à plusieurs allocations. Ils auraient même un meilleur traitement que les SDF français. Le site Metronews a fait le point sur ce qui est vrai et faux dans les messages qui circulent sur Internet.

"Les migrants touchent 524 euros de RSA". C'est une affirmation fausse car le Revenu de Solidarité Active (RSA) est uniquement accessible aux Français ou aux étrangers en possession d'un titre de séjour ou d'une attestation de la préfecture indiquant que la personne est autorisée à travailler depuis 5 ans. 

A lire aussi Dans des villages, l’accueil forcé des migrants de Calais provoque des tensions

"Les migrants bénéficient des allocations logement". C'est faux. Un migrant tout juste arrivé ne peut pas avoir accès aux APL, mais peut y avoir accès s'il obtient un statut de réfugié et habite un logement conventionné.

Publicité
"Les bénéficient de 11,45 euros par jour". C'est vrai. Les migrants peuvent bénéficier de deux aides : 11,45 euros par jour au titre de l'Allocation temporaire d'attente (ATA) - s'ils ne bénéficient pas d'un hébergement d'urgence - ou 91 euros par mois d'Allocation mensuelle de subsistance (AMS), s'ils sont hébergés en Centre d'accueil de demandeurs d'asile (Cada). Une famille de 6 enfants peut ainsi toucher 718 euros mensuels, le maximum d'AMS. Pour bénéficier de cette aide, les migrants doivent cependant faire en parallèle une demande d'asile. 

Vidéo sur le même thème : Migrants : une situation devenue "incontrôlable" selon la maire de Calais