Dans le journal de 13 heures sur "TF1", Jean-Pierre Pernaut a fait une transition délicate entre deux sujets consacrés aux réfugiés et sans-abris.

La phrase est courte, mais elle fait du bruit. Dans son journal du 13 heures sur TF1, Jean-Pierre Pernaut s’est permis de faire une petite comparaison assez délicate sur la situation des migrants.

A lire aussi - Jean-Pierre Pernaut affolé par la perspective d'un camp de migrants près de chez lui

"Plus de place pour les sans-abris mais…"

Après un reportage diffusé sur les efforts des associations d’aide aux sans-abris, qui souffrent des chutes de températures, le journaliste était sur le point de lancer un sujet consacré aux centres d’accueil pour les réfugiés. Et entre les deux sujets, Jean-Pierre Pernaut a lâché : "Voilà, plus de place pour les sans-abris mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France".

"Ouverture aujourd'hui d'un centre humanitaire pour héberger 400 hommes porte de la Chapelle à Paris, la mairie prévoit 50 à 80 arrivées par jour. Centre très provisoire pour les héberger quelques jours avant de les orienter ailleurs !", a poursuivi Jean-Pierre Pernault pendant que les images de l’ouverture d’un centre à Paris défilaient.

Publicité
De nombreux internautes se posent des questions sur cette transition. " Parti pris douteux ou simple maladresse ?", se demande Thomas de Borgona sur Ozap. "Ca ne m'étonne même pas venant de lui...", insiste JeremLePremier.
Publicité