Les autorités espagnoles viennent de prendre de nouvelles restrictions à l'encontre des voyageurs Français. Vous devrez désormais présenter un test négatif au Covid pour entrer en Espagne.
Vacances en Espagne : attention, la règle changeIllustration SévilleIstock

L’Espagne resserre la vis. Si la France exige à présent un test négatif au Covid-19 de moins de 24 heures pour les voyageurs en provenance de ce pays, les autorités espagnoles changent aussi leurs mesures sanitaires. En raison de l’explosion des cas dans l’Hexagone, plusieurs régions françaises sont désormais classées "à risque" par notre voisin européen, rapporte Le Figaro. Les voyageurs en provenance de ces zones devront donc désormais présenter, en sus d'un formulaire de contact, un certificat de vaccination complète (soit 14 jours après la seconde dose), un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures, ou encore un justificatif de rétablissement du Covid-19 de moins de 180 jours.

Vacances en Espagne : les régions françaises concernées par les nouvelles mesures

La liste s’allonge. Depuis la semaine dernière, l'Occitanie, l'Ile-de-France la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et les DOM (Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et La Réunion) sont classées "rouge ".

La Bretagne, le Grand Est, les Hauts-de-France, la Corse, la Normandie, la Nouvelle-Aquitaine, l’Auvergne-Rhône-Alpes et les Pays de la Loire sont, depuis le 26 juillet, aussi considérées comme des zones "à risque" par les autorités espagnoles. Soit la quasi-totalité des régions françaises.

Notons toutefois que seuls les voyageurs se déplaçant en avion ou en bateau sont pour le moment concernés. Si vous vous rendez en Espagne en voiture, le test n'est toujours pas demandé, même si vous n’êtes pas vacciné.

 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.