Un avion de la compagnie Transavia, assurant un vol entre Dubaï et Amsterdam, a dû atterrir d’urgence à Vienne. Une passagère multipliait les pets malodorants.

 

Un pilote d’avion de la compagnie Transavia a été forcé d’atterrir à Vienne après qu’une bagarre a éclaté en plein vol. La raison ? Une histoire de flatulences.

Lors d'un vol entre Dubaï et Amsterdam, une des passagères, "apparemment ressortissante marocaine" d’après France Soir, enchaînait les pets d’une odeur nauséabonde. D’autres passagers, très incommodés par la puanteur ont exigé que la femme se restreigne, sans succès. Une bagarre a alors éclaté entre la pétomane, et trois autres passagers.

A lire aussi : Avion raté : les bons réflexes à adopter

Publicité
Le personnel de bord a du intervenir

Le pilote de l’avion a lui-même essayé de mettre fin à la querelle, en vain. L’avion a alors été forcé d’atterrir en urgence dans la ville de Vienne en Autriche. La police est par la suite intervenue dans le cockpit. Les quatre passagers ont dû être débarqués de l’avion. 

Les voyageurs ont rapidement été relâchés sans qu’aucune poursuite ne soit engagée. Selon les lois autrichiennes, aucun n’a commis d’acte illégal. Ils ont cependant été bannis par la compagnie Transavia Airlines. "Notre équipage doit assurer la sécurité du vol. Quand des passagers présentent des risques, ils interviennent immédiatement [...] Transavia soutient totalement le personnel de bord et les pilotes", a-t-elle déclaré.